Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 21:55

La bière entre dans l’Empire ottoman vers 1839 et s’y répand vite, puisqu’Istanbul et Izmir voient fleurir un grand nombre de brasseries.

Mais c’est en 1890 qu’est fondée, avec l’autorisation du sultan Abdülhamid,  la première grande fabrique de bière. Deux frères suisses, les Bomonti ( qui donneront leur nom au quartier), l’édifient à Ferikoy sur un terrain de quarante hectares planté d’arbres

Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti

Si le bâtiment, flanqué d’une tour carrée, ressemble à un château, les techniques de production de la bière y sont des plus modernes, si bien que la « Bière Bomonti » devient vite la plus prisée du pays. 

Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti
Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti

Dans les années trente ouvrent même, dans l’immense parc, des des brasseries en plein air alors nommées « jardins à bière ».

Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti
Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti

Gérée par le Tekel à partir de 1902, la fabrique en devient la propriété en 1938 et continuera sa production jusqu’à sa fermeture en 1991.

La « fabrique de bière de Bomonti » n’est plus alors qu’un édifice à l’abandon, dont tous les Stambouliotes déplorent la lente dégradation et elle ne sert plus que comme point de repère pour indiquer le chemin, comme dans l’expression « à côté de fabrique de bière de Bomonti ».

Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti
Istanbul : La résurrection de la fabrique de bière de Bomonti

En 2010, une société achète le terrain pour y construire un hôtel mais la fabrique étant classée « bâtiment historique », elle échappe de justesse à la destruction. L’hôtel, le Hilton Bomonti, le plus grand d’Istanbul avec ses 143 mètres de haut et ses 837 chambres, est sur le point d’être inauguré en janvier 2014 mais au passage, la fabrique de bière a rouvert ses portes, à la grande satisfaction des Stambouliotes.

Et la bière Bomonti a refait son apparition depuis un an sur les tables des cafés et des maisons : non filtrée, 100 pour 100 malt, très légèrement âpre, elle fait fureur auprès des amateurs de bière, qui saluent la résurrection de cette célèbre marque.

On ne peut que se réjouir de voir, car ce n’est pas souvent le cas, un bâtiment historique renaitre de ses cendres et perpétuer ainsi le passé d’Istanbul…

Vendeur de sirop ottoman

Vendeur de sirop ottoman

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans Fabrique de bière de Bomonti Histoire de la Turquie

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları