Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:37

La Turquie est en deuil après la terrible catastrophe minière de Soma, près de Manisa, qui a déjà coûté la vie à 282 personnes ; malheureusement, les sauveteurs sont pessimistes et redoutent que le bilan des victimes ne s’alourdisse encore car on estime que plus de cent mineurs sont encore coincés dans les galeries, certains à 2400 mètres sous terre.

Photo copiée sur Internet, merci aux auteurs...

Photo copiée sur Internet, merci aux auteurs...

C’est la plus tragique catastrophe minière qu’ait connu la Turquie jusqu’à ce jour. Et les cris de colère s’élèvent avec les cris de douleur. L'indignation gronde contre les discours officiels tentant de présenter cet accident comme faisant partie des "risques du métier". Des manifestations de protestation ont éclaté dans toutes les grandes villes. N'oublions pas que la Turquie occupe, hélas, le troisième rang, dans la liste noire du péril minier.

En effet, contrairement aux mines d’autres pays, la mine ne comportait pas de pièces étanches de survie ( permettant à quarante personnes de survivre trente jours), elle n’avait que des refuges précaires dans les galeries ;  les mineurs ne disposaient que d'un masque d’une autonomie de trente minutes. La plupart d’entre eux ont été asphyxiés par le monoxyde de carbone.

Vision tragique des 5000 mètres carrés de tombes creusées jusqu'à ce matin... Photo Internet

Vision tragique des 5000 mètres carrés de tombes creusées jusqu'à ce matin... Photo Internet

Quelles que soient leurs tendances politiques, les journaux révèlent les terribles conditions de travail des mineurs : 45 minutes de marche sous terre pour atteindre la galerie, 8 heures de travail quotidien 6 jours sur 7 pour un salaire moyen de 400 euros par mois. De nombreux politiques, journalistes, spécialistes, affirment que la gravité de l’accident est la conséquence de graves négligences dans la sécurité.  

Document copié sur Internet, merci aux auteurs...

Document copié sur Internet, merci aux auteurs...

Quoi qu’il en soit, nous sommes tous et toutes sous le choc devant tant de deuils et de souffrances. Comment ne pas penser à ces pauvres hommes, beaucoup de jeunes, lentement asphyxiés, à ces femmes qui ont perdu leur époux, leurs enfants, leurs pères, leurs frères ? Face à une telle tragédie, on se sent impuissant. Nos problèmes quotidiens nous semblent soudain ridicules face à la douleur des autres, à qui on ne peut rien  offrir de plus que nos condoléances et notre compassion .  

Quel est donc le prix de la vie d’un mineur ? On aurait espéré qu'en 2014, les descriptions de Germinal  ne soient qu’un mauvais souvenir…

Photo copiée sur Internet

Photo copiée sur Internet

Femmes de Soma, je pense à vous ce soir,

A vos hommes, vos fils, vos frères, votre père

Creusant pour quatre cents euros par mois l’enfer

Et qui ne rentreront plus, le visage noir,

A vos hommes couchés sous la terre…

Femmes de Soma, je pense à vous ce soir

A vos douleurs indicibles, votre désespoir

Quand vous regarderez le souterrain

Où Cerbère

Et ses vingt-mille euros de salaire

Ont englouti votre destin

Femmes de Soma, que votre âme

Etincèle comme une flamme

Un tison de prières

Pour réchauffer les gisants sans suaire

Murés avec vos cœurs dans le charbon…

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul - dans Articles Essais Commémorations Histoire de la Turquie

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları