Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 15:09

Depuis le 3 novembre, dixième jour, cette année,  du mois musulman de Muharrem, de nombreuses femmes en Turquie confectionnent cet extraordinaire dessert, qui porte le nom de la fête religieuse concernée, l’Achuré (« Aşüre », en turc).

L’Achuré est considéré comme un symbole d’abondance ; on le prépare en grande quantité pour pouvoir en offrir à la famille, aux amis, aux voisins.

 

Le délicieux Achuré de Nilay

Le délicieux Achuré de Nilay

Surnommé « Le repas du Déluge » ou « La soupe des grâces », il renferme jusqu’à 41 ingrédients !

Photo du site kadinlaricin.net

Photo du site kadinlaricin.net

Mais quelle est donc l’origine de cet extraordinaire mélange ?

Turquie : un dessert extraordinaire, l’Achuré (aşüre)

L’origine est religieuse.

On raconte que durant le Déluge, les provisions s’étant amenuisées dans l’Arche, tout le monde commençait à mourir de faim lorsque Noé eut l’idée de racler les fonds de sacs et de faire cuire ensemble tous les ingrédients qu’il y avait trouvés.

Pour les musulmans, l’Achuré a aussi une signification symbolique ; il commence par un jour de jeûne car il commémore dix « grâces » accordées par Dieu à ceux qui sont considérés comme ses prophètes et survenues un jour d’Achuré, selon la tradition :

Pour Adam, le pardon pour ses péchés.
Pour Abraham, le jour de la naissance de son fils.
Pour Noé, l’arrivée de l’Arche sur le Mont Ararat.
Pour Moïse, l’ouverture des eaux de la Mer Rouge lorsqu’il était poursuivi par Pharaon.
Pour Jacob, le jour où il est sorti de la cécité.
Pour Joseph, le jour où il est sorti du puits où ses frères l’avaient précipité.
Pour Jonas, le jour où il est sorti du ventre de la baleine.
Pour David, le jour du pardon de ses péchés.
Pour Jésus, le jour de sa naissance
et de son ascension.
Pour Eyyup, le jour où il a été guéri.

Turquie : un dessert extraordinaire, l’Achuré (aşüre)
Turquie : un dessert extraordinaire, l’Achuré (aşüre)

Chez les Ottomans, la fête du Achuré était marquée par de spectaculaires distributions au peuple...

Une recette facile d’Achuré ( Pour la quantité d’une grosse marmite)

De même que l’Achuré supporte jusqu’à 41 ingrédients, il y a au moins 41 recettes ; chaque famille a la sienne, avec ses petits secrets ! Voilà une recette standard facile et à vous ensuite de créer la vôtre…

Attention : la préparation du Achuré est très longue et doit commencer la veille du jour où on souhaite le consommer.

Toujours l'Achuré de Nilay...

Toujours l'Achuré de Nilay...

Les ingrédients :

2 verres à eau de blé entier
1 verre à eau de pois chiches
1 verre à eau de haricots secs
½ verre à eau de riz blanc
1 verre à eau de raisins secs
1 verre à eau d’abricots secs
1 verre à eau de figues sèches
1 kg de sucre fin
Un zeste d’orange râpé
10 clous de girofle
1 verre à eau de noix concassées en gros morceaux
1 verre à eau de noisettes concassées en gros morceaux
De l’eau de rose, si vous en aimez le parfum.
P
our la décoration : des graines de grenade, de la cannelle en poudre, des amandes effilées.

LA PREPARATION

La veille :

L’élément le plus important est le blé.

Bien laver le blé, puis le recouvrir d’eau (deux doigts au-dessus du blé), faire bouillir 5 minutes, couvrir et le laisser tremper jusqu’au lendemain.

Faire tremper les autres ingrédients toute la nuit : les pois chiches, les haricots blancs, les raisins secs, les abricots.

Le lendemain :

Faire bouillir séparément les pois chiches, les haricots blancs, le riz, et les égoutter.

Faire bouillir le blé très longtemps jusqu’à ce que les grains soient en purée.

Ajouter au blé les pois chiches et les haricots blancs cuits et mélanger.

Ajouter de l’eau jusqu’à ce que la consistance soit celle d’une soupe un peu épaisse ; sachez que l’Achuré épaissira au réfrigérateur comme un flanc, à cause du blé.

Ajouter les abricots coupés en quatre petits dés et les raisins secs, continuer l’ébullition.

Ajouter en dernier les figues coupées en quatre (il faut les ajouter en fin de cuisson pour que l’Achuré reste blanc, les figues foncent la couleur)

Faire encore bouillir.

En dernier, ajouter le sucre et faire bouillir encore un quart d’heure le tout.

Faire bouillir les 10 clous de girofle dans ½ verre d’eau et verser cette eau de cuisson (l’eau seulement) dans l’Achuré pour le parfumer.

Après la cuisson, ajouter le zeste d’orange râpé ; certaines personnes ajoutent ½ verre d’eau de rose mais ce n’est pas obligatoire, cela dépend de vos goûts.

Laissez refroidir puis verser dans des coupes individuelles ou un saladier ; décorer avec des cerneaux de noix, de la cannelle, des graines de grenade, des amandes en lamelles et mettre au réfrigérateur quelques heures.

Turquie : un dessert extraordinaire, l’Achuré (aşüre)

L’Achuré se sert froid avec un thé bouillant « alla turca ».

Turquie : un dessert extraordinaire, l’Achuré (aşüre)

Si vous avez le courage de vous lancer, vous ne le regretterez pas ! Mais certes, il faut … beaucoup de courage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivaine d’Istanbul - dans Cuisine turque L'Istanbul de Gisèle Aşüre Turquie recettes turques

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları