Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 08:54
La Méditerranée-tombeau (2) : Et pourtant, ne le savait-on pas déjà ?

(Finalement, on peut se poser une question : cela fait des mois, voire des années, qu’on nous montre dans la presse et les réseaux sociaux des photos de migrants noyés en Méditerranée, bien souvent des enfants. Ces naufrages se sont multipliés, en particulier depuis avril, l’arrivée de la belle saison encourageant ces pauvres gens à tenter leur chance sur les flots. On ne parvient plus à compter les victimes, dont le chiffre s’est parfois élevé jusqu’à 400 personnes d’un coup.

(La terrible photo de cette réfugiée luttant contre la noyade, à bout de forces, a été publiée la semaine dernière, je l'ai copiée sur des journaux turcs, j'en ignore l'auteur...)

Et jusque là, rien n’a changé. L’horreur s’est banalisée à tel point qu’on tourne vite la page et on vaque à ses occupations.

Jusque là ? Jusqu’à ce que le cadavre d’Aylan, immortalisé par la photographe turque Nilufer Demir, ne fasse le tour du monde et ne suscite enfin un sentiment oublié :

la compassion !

la Une du Times

la Une du Times

La Une du journal Hurriyet

La Une du journal Hurriyet

Aussitôt, partout, des artistes ont réinterprété la photo, dont voici deux exemples réalisés en Turquie :

Dessin de Murat Sayin, 3 septembre 2015

Dessin de Murat Sayin, 3 septembre 2015

Dessin d'Omer Tosun, 3 septembre 2015

Dessin d'Omer Tosun, 3 septembre 2015

La Méditerranée-tombeau (2) : Et pourtant, ne le savait-on pas déjà ?

Pourquoi ce cliché plutôt qu’un autre ? La semaine dernière, n’avait-on pas déjà pu voir des dizaines de clichés de petits noyés ?

Peut-être parce que la vague avait placé ce petit bonhomme dans la position du sommeil, que l’on connaît bien chez les bambins, sur le ventre, le postérieur relevé ?

Ou qu’il paraissait si fragile qu’on s’imaginait en train de le prendre dans les bras ?

Ou parce sa petite tête ronde semblait appeler une main pour la caresser ?

Ou plus prosaïquement, parce que ses habits bien propres, et ses baskets à la mode l’assimilaient à un enfant « de chez nous » et que soudain, le monde occidental a pu se dire, « Ce pourrait être mon enfant » ?

Ou parce que l’agence de presse à laquelle appartient la photographe est assez puissante pour avoir pu diffuser la photo internationalement ?

La Méditerranée-tombeau (2) : Et pourtant, ne le savait-on pas déjà ?

Quoi qu’il en soit, on ne peut que remercier la photographe turque Nilufer Demir d’avoir réalisé ces clichés. Tout le monde sait qu’en 1972, la photo de Nick Hut montrant des enfants brûlés au napalm, dont une petite fille horrifiée, courant nue sur la route, avait contribué à faire changer l’opinion des Américains sur la Guerre du Vietnam.

Espérons que la photo de Taylan Kurdi, adorable bambin de trois ans mort à cause de la folie des hommes, inscrive une nouvelle date dans l’Histoire. On n’a pas beaucoup d’espoir… On sait bien qu’à partir du moment où les pays dits développés fabriquent des armes, il leur faut des champs de bataille pour les écouler ! On veut espérer quand même…

Sinon, nos descendants diront de nous : « A cette époque, des milliers de touristes se baignaient en Méditerranée et à quelques mètres d’eux, il y avait des enfants fuyant la guerre qui se noyaient mais ça n’émouvait personne ! »

Et ils nous citeront en exemple de la barbarie !

Magnifique dessin montrant les animaux marins versant des larmes, j'ignore le nom de l'auteur mais je l'ajouterai dès que je l'aurai trouvé....

Magnifique dessin montrant les animaux marins versant des larmes, j'ignore le nom de l'auteur mais je l'ajouterai dès que je l'aurai trouvé....

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları