Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 23:00

Il naquit à Rouen le 12 décembre 1821, à quatre heures du matin, Gustave !

Image--12-.jpgLa chambre natale de Flaubert sur une carte postale

  C’est en 1831 qu’il commence à écrire :

Si tu veux nous associer pour écrire, moi, j’écrirai des comédies et toi tu écriras tes rêves, et comme il y a une dame qui vient chez papa et qui nous conte toujours de bêtises, je les écrirai,  écrit-il à son ami  Ernest Chevalier.

Quelques citations que j’aime, extraites de sa correspondance à Louise Colet :

31 aout 1846 : J’ai la peau du coeur, comme celle des mains, assez calleuse : ça vous blesse quand on y touche ; le dessous peut-être n’en est que plus tendre.

23 octobre 1846 : Le bonheur est un usurier qui, pour un quart d’heure de joie qu’il vous prête, vous fait payer toute une cargaison d’infortunes.

Image--13-.jpgLe pavillon de Croisset sur une carte de 1906

20 décembre 1846 : J’ai en moi, au fond de moi, un embêtement radical, intime, âcre et incessant, qui m’empêche de rien goûter et qui me remplit l’âme à la faire crever. Il reparaît à propos de tout, comme les charognes boursouflées des chiens qui reviennent à fleur d’eau, malgré les pierres qu’on leur a attachées au cou pour les noyer.

rouen.jpgLa statue de Flaubert à Rouen (carte postale)

31 janvier 1852 : Je suis un homme-plume. Je sens par elle, à cause d’elle, par rapport à elle et beaucoup plus avec elle.

6-copie-1.jpg

La statue de Flaubert à Trouville (carte postale)

24 avril 1852 : J’aime mon travail d’un amour frénétique et perverti, comme un ascète le cilice qui lui gratte le ventre.

encrier-Fla.gif

L’encrier  et les pipes de Flaubert sur le magnifique site  de Jean-Benoît Guinot, auteur en 2010 du passionnant  Dictionnaire Flaubert :  http://jb.guinot.pagesperso-orange.fr

pipe.gif

19 septembre 1852 : J’ai plus de livres en tête que je n’aurai le temps d’en écrire d’ici à ma mort.

21 mai 1853 : Mais il ne faut jamais penser au bonheur ; cela attire le diable, car c'est lui qui a inventé cette idée-là pour faire enrager le genre humain.

Flaubert.jpgCarte postale ancienne commémorant la naissance de Flaubert

                    Je terminerai par une phrase en turc : İyi ki doğdun, Gustave !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans Littérature pour le lycée

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları