Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 20:09

Peu habité jusqu’à la seconde moitié du XIX siècle, le quartier de Şişli prit son essor lorsque les minoritaires commencèrent à s’y installer, après le grand incendie de Beyoğlu de 1870. En 1881, le quartier fut relié à Taksim par un tramway et le quartier se développa jusqu’à se parer, vers 1920, de riches immeubles bourgeois, dont certains ont survécu jusqu’à aujourd’hui.

ŞİŞLİ

Carte postale représentant Şişli au début du XXe siècle.

Şişli comporte 28 quartiers dont les plus célèbres sont :

Kurtuluş : C’est le plus ancien quartier de Şişli ; il existait déjà au XVIe siècle, autour de l’église orthodoxe San Dimitri et s’est longtemps, ensuite, appelé « Tatavla », car c’était là que se trouvaient les écuries des chevaux de la ville ; il fut rebaptisé « Kurtuluş » à l’époque de la turquisation des noms, au début de la république.

Feriköy, qui au XVIIIe siècle, prend le nom d‘un riche négociant français, Monsieur Feri, qui y possédait tant de biens qu’on surnomma le lieu, « le village de Feri ».

Harbiye, dont le nom vient de l’école militaire ou Ecole de la guerre (Harp) fondée en 1834.

Osmanbey porte le nom du Bey Osman, fondateur de l’imprimerie impériale, qui possédait à cet endroit un somptueux konak.

Teşvikiye ou Nişantaşı, ancien terrain de chasse des sultans, comme l’indiquent les nombreuses pierres de tir, se développa lorsque les fonctionnaires du palais vinrent y habiter, après l’installation des souverains à Dolmabahçe puis à Yıldız.

STP64708.JPG

Pierre commémorant un tir du sultan dans la cour de la mosquée de Teşvikiye

Le centre de Şişli ou « Merkez » doit son nom à une riche famille, les Şiş, qui y possédaient un grandiose konak.

La grande rue appelée Abide-i Hürriyet, a pris le nom du monument aux victimes de la révolte du 13 avril 1909.

Image--20-.jpg

Quant à l’avenue Halaskargazi Caddesi, qui relie, sur 4 kilomètres, la mosquée du centre de Şişli à la place de Taksim, nommée longtemps « Grande rue de Şişli », elle prit son nom actuel, signifiant « la rue des Héros », après qu’Atatürk y ait élu domicile peu avant la Guerre de Libération. 

La maison d'Atatürk, aujourd'hui transformée en musée.

SAM 0499-copie-1

    C’est dans cette avenue que l’on peut encore admirer aujourd’hui de vieux immeubles construits au début du XXe siècle et qui, tant bien que mal, ont réussi à survivre à la rage immobiliaire des années 1970-1980.

 

 L'exarcat orthodoxe bulgare, datant de 1850.

SAM_0506.JPG

Un des plus anciens immeubles de la rue.

SAM_0502.JPG

Le fameux édifice de la traverse Ridapkar

SAM_0508.JPG

Quelques façades historiques, édifiées par des architectes célèbres.

SAM_0494.JPG

Certains bâtiments ont été conservés mais "chapeautés" par des constructions récentes.

SAM_0515.JPG

L'ancien perdu dans le nouveau.

SAM_0512.JPG

Un vieux konak de bois reconverti en immeuble.

SAM_0509.JPG

De belles moulures au-dessus de l'entrée.

SAM 0510

Et parfois, l'ancien désaffecté, abandonné aux fantômes, mais juste le temps qu'il faut pour trouver un prétexte et l'envoyer aux oubliettes... SAM_0503.JPG 

PS : TOUS LES RENSEİGNEMENTS HİSTORİQUES SONT PRİS SUR LE SİTE DE LA MAİRİE DE ŞİŞLİ 

 

Lisez la pièce de théâtre musical JANUS ISTANBUL

Livre+CD des musiques et chansons

Le livre que vous pouvez lire en écoutant la musique de Erol Köseoglu !

Janus Istanbul

 janus CD

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans L'Istanbul de Gisèle

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları