Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 23:00
resimfuar
  
Il y avait foule au Salon du Livre d'Istanbul, tellement de monde que c'était une épopée de se déplacer dans les allées entre les stands.

D’année en année, il attire de plus en plus de visiteurs : 452000 visiteurs en 2012 !

On dit toujours que les jeunes ne lisent plus. Pourtant, quoi de plus réconfortant que de voir des groupes de jeunes gens et jeunes filles passer des heures à choisir des livres ? Car même à l’époque de l’ordinateur, le livre reste le moyen le plus efficace non seulement de se garantir contre l’obscurantisme mais aussi de trouver une distraction passionante à bon marché.

Pourquoi est-ce que j’aime le salon du livre ?

C’est un endroit magique et presque surréaliste où durant une semaine, on échappe à la société de consommation, où les problèmes du dehors n’existent plus et où tout le monde semble vivre d’un coup dans la littérature.

Et une fois de plus, mes journées dans le stand des Editions Gita en tant qu’écrivain, m'ont permis de profiter de  l’atmosphère particulière de la foire du livre.

 

SAM_2602.JPG
Merci  à tous mes lecteurs et lectrices,  ce furent des journées épuisantes mais magnifiques de rencontre avec vous.
SAM_2612.JPG
 
Vous, ceux et celles pour qui j’écris et qui avez, par vos paroles  amicales et réconfortantes, apporté une justification à toutes les heures que je passe à écrire.  
Octobre-2012-0072.JPG
SAM_2611.JPG
Octobre-2012-0074.JPG
La pièce de théâtre musical JANUS ISTANBUL, Livre+CD des musiques et chansons de Erol Köseoglu 
Pour écouter La Chanson de la Vérité : link  
SAM 2649
·         Le stand des Editions GiTa
SAM_2620.JPG 
Avec Aksel Köseoglu, éditeur du Jardin fermé, de Marc Hélys et de Janus Istanbul
Les moments les plus forts :
Une professeure d'université à la retraite, venue d’une ville de province,  qui visite le Salon avec un sac à roulettes (de ceux qu’on utilise pour faire le marché) rempli des livres qu’elle vient d’acheter et veut se procurer les miens car elle avait assisté à une conférence que j’avais donné sur les écrivains voyageurs en Orient ; elle souhaitait faire ma connaissance  depuis longtemps et a acheté tous mes livres.
Un couple de retraités qui avait aimé Mes Istamboulines et a attendu longtemps mon arrivée pour pouvoir faire dédicacer mes autres livres. Ils m’ont invité  à boire le thé chez eux un jour pour « parler de littérature » !
A la fin de la journée,  mon époux m’a proposé de partir car j’étais très fatiguée par ma journée de dédicace mais sans trop savoir pourquoi, je lui ai dit que je souhaitais rester encore un moment. Quelques minutes plus tard, une dame passe devant le stand des Editions GiTa presque en courant puis repasse encore, semblant chercher quelque chose.  La directrice littéraire lui demande alors ce qu’elle est en train de chercher. « Le stand des Editions GiTa, je cherche les  livres de Gisèle », répond-elle. Quelle surprise ! Voilà sans aucun doute la raison pour laquelle mon intuition m’avait poussée à rester  encore un peu. Cette dame a adoré La Sultane Mahpéri, l’a offert à un grand nombre de personnes et voulait découvrir mes autres livres.
J’ai donc eu l’extrême joie de faire connaissance avec des lecteurs venus spécialement pour me rencontrer.  Que demander de plus quand on est écrivain ? La quatrième édition de La Sultane Mahpéri en turc ( Mahperi Hatun ) est presque finie.
SAM_2640.JPG
 Avec Mine Sarıkaya, Directrice littéraire des Editions GiTa      
SAM_2639.JPG
 
           

      Ici, avec Murat Kefeli, l'écrivain de "Veda Balesi", qui parvient à écrire malgré son handicap (surdité et cécité presque complète ; il a écrit  tout son roman lettre par lettre en utilisant des signes de 200 puntos...). Un magnifique exemple de persévérance et de courage littéraire…

  SAM_2673.JPG

SAM_2679.JPG
 
 SAM_2674.JPG
 
 Lecteurs, lectrices, je vous exprime à tous et toutes ma gratitude.

      Si vous voulez écouter une chanson de la pièce de Théâtre musical, Janus Istanbul, c'est sur youtube :Exemple, la Chanson de la vérité link ou la Ballade de la différence link
 
Janus Istanbul       

janus on2[1]

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları