18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 23:00

         Une polémique enflamme depuis deux semaines les chroniques des journaux turcs : le baiser amoureux que le sultan Soliman Le Magnifique donne à l’odalisque Hürrem ( Roxelane chez les Européens ), dans la série télévisée turque « Le Siècle magnifique ».

 

  serie Soliman

Article du Journal Hürriyet, 13 janvier 2011

 

Et tous les traditionnalistes de Turquie de protester :

« Comment ose-t-on représenter notre harem comme un lieu de débauche ?

Et pis ! Comment ose-t-on montrer notre plus célèbre sultan perdant son temps à fleuretter au lieu de s'occuper des affaires de l’état ? »

Cette farouche colère ne s’est pas limitée à des paroles. Un groupe de mécontents escortés par une fanfare en costume de Janissaires, a organisé dimanche 9 janvier une manifestation de protestation devant les locaux de la chaîne de télévision Show TV puis a arraché les affiches et bombardé le bâtiment avec une pluie d’œufs, aux cris de « Nous ne voulons pas de télévision sale ! »

 

2Soliman---Kopya.jpg

Article du journal Hürriyet, 10 janvier 2011

 

Cette controverse n’est pas la première en Turquie. sur ce sujet. Selon le journal Hürriyet, en 1990, le Conseil de censure de la radio et télévision avait obligé le metteur en scène du feuilleton « La Favorite » à supprimer les scènes de relations amoureuses entre le sultan Abdulhamid I et sa favorite Nakchidil, sous le chef d’accusation suivant : montrer le Padischah en train de transpirer constitue une atteinte à sa dignité.

 

2Soliman-001.jpg

Article du journal Hürriyet, 12 janvier 2011

 

Quoi qu’il en soit, pas un jour sans que la série ne fasse la une des quotidiens. L’audimat est à son comble.  Mais le conseil de censure a quand même tiré la sonnette d’alarme : « Attention à la décence… »

Quant aux adversaires du feuilleton, ils ne désarment pas.

« De toute façon, a déclaré un professeur, chez les Ottomans, on ne s’embrassait pas sur la bouche, on se faisait juste une petite bise sur la joue »...

 

soliman 4Article de Yalçın Soner dans le journal Hürriyet du 16 janvier 2011

 

Troisième épisode du feuilleton ce soir, mercredi 19 janvier. D’après les journaux, on y découvrira la nouvelle image de la sultane Roxelane :

 

soliman-4-001--3-.jpgJournal Hürriyet du 19 janvier 2011

 

Suite du 26 janvier 2012 :

 

hurrem-2.jpg

 Meryem Uzerli dans le rôle de la sultane Hürrem 

     

     Il y a déjà un an que j'écrivais ces pages... Le feuilleton se poursuit, toujours aussi captivant : intrigues pour le pouvoir, histoires d'amour, costumes magnifiques. La toute puissante Hürrem poursuit son ascension vers le pouvoir absolu... Dernier épisode : pour rivaliser avec la Sultane Validé, mère de Soliman, elle se fait confectionner une somptueuse couronne... 

Hurrem-2-copie-1.jpg  Photo Internet

  

Mars 2012 : Lisez la pièce de théâtre musical JANUS ISTANBUL

Livre+CD des musiques et chansons

Le livre que vous pouvez lire en écoutant la musique de Erol Köseoglu !

Janus Istanbul

 janus CD

Les droits de ces textes de mon blog sont réservés. Si vous souhaitez les utiliser, je vous demande de bien vouloir citer mon nom ; en effet, ces derniers temps, plusieurs sites Internet se sont approprié certains de mes textes et de plus, les utilisent en précisant qu’ils sont soumis à copyright comme s’ils en étaient les auteurs !

Tempête pour un baiser de sultan : Roxelane (Hürrem) et Soliman
Tempête pour un baiser de sultan : Roxelane (Hürrem) et Soliman
Tempête pour un baiser de sultan : Roxelane (Hürrem) et Soliman
Tempête pour un baiser de sultan : Roxelane (Hürrem) et Soliman

Partager cet article

Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans L'Istanbul de Gisèle Soliman Roxelane Hürrem
commenter cet article

commentaires

Nat 19/01/2011



Je vais tout de même finir par jeter un oeil sur les dizi...peut-être celle-ci, depuis le temps que je pense faire un sujet dessus !



James Robson 17/06/2014

encore un feuilleton qui débarque sur les chaînes de télé arabes; celui-ci raconte l'histoire du fameux sultan Soleyman le Magnifique, dans un registre peu crédible, rempli de romances et de naiseries à souhait, que nous ont habituées les productions turques ces dernières années; en effet , cette série n'a ; en aucun cas ; narrer les exploits militaires ou politiques du protagoniste, au lieu de cela , nous avons droit aux conquêtes féminines du sultan ... ceux qui, comme moi, cherche une œuvre historique , passez votre chemin, ce show est destiné aux cinquantenaires ou adolescentes prépubères.

Présentation

  • : Gisèle Durero-Köseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Köseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine française vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • LIVRES : Fenêtres d’Istanbul, La Sultane Mahpéri, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul, Mes Istamboulines, Janus Istanbul, avec Erol Köseoglu, Un roman turc de Claude Farrère, L’Homme qui assassina. 
Contributions : Le Jardin fermé, de Marc Hélys, Tarabya, dans Le Palais de France à Istanbul
  • LIVRES : Fenêtres d’Istanbul, La Sultane Mahpéri, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul, Mes Istamboulines, Janus Istanbul, avec Erol Köseoglu, Un roman turc de Claude Farrère, L’Homme qui assassina. Contributions : Le Jardin fermé, de Marc Hélys, Tarabya, dans Le Palais de France à Istanbul

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog