Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 16:12

 Si la ville de Gaziantep recèle de nombreuses merveilles, la plus extraordinaire est sans aucun doute le nouveau Musée de Zeugma, inauguré le 9 septembre 2001, qui renferme les mosaïques venues de l’antique cité engloutie désormais sous les eaux du barrage de Birecik.

GDA-606.jpgLa roue de la fortune, symbole de la ville de Zeugma, placée sous la protection de la déesse Tychée

Rappelons que la ville de Zeugma, fondée vers -300 par Seleucos I, général d’Alexandre, était constituée à l’origine de deux cités situées chacune sur les rives opposées de l’Euphrate et reliées par l'unique pont traversant le fleuve, Séleucie-Zeugma et Apamée (Le nom de Zeugma signifiait "le lien").

DSC04082.JPG

La ville de Zeugma comportait un grand nombre de riches villas situées au bord de l'eau.  Ici, la reconstitution d'un intérieur dans le musée... Au sol, Poséidon sur son char, entouré de poissons...

Conquise par les Romains en -64, Zeugma maintint son exceptionnelle prospérité, due à son emplacement sur les rives de l’Euphrate et à sa position stratégique sur la route d’Antioche, jusqu’en 256, date à laquelle elle fut ravagée et pillée par les Sassanides. 

  DSC04092.JPG

Au XVe siècle, les tribus turques s'installant au bord du fleuve découvrent les restes de Zeugma et croient avoir retrouvé le pays de la reine de Saba... Mais ce n'est qu'en 1975 que débutent les fouilles archéologiques. En 1995, la construction du barrage de Birecik sur l’Euphrate, qui allait noyer le site, obligea les archéologues à effectuer de toute urgence un travail de sauvetage qui permit de préserver in extremis des fresques et des mosaïques comptant, avec celles d’Antioche et d’Istanbul (Sainte-Sophie et Saint Sauveur in Chora) parmi les plus célèbres du monde.

DSC04049-copie-1.JPG

Océan et Thétys, symboles de la cité  construite sur les berges du fleuve...

Ce fut un travail de titan. La mise en eau du barrage en 2000 enfouit  à jamais  les 30% du site qui n’avaient pas pu être mis à jour.   

DSC04056

Certes, on ne peut que regretter la disparition de ce lieu chargé d'histoire mais du moins de nombreux vestiges ont-ils pu être sauvés, ce qui ne fut pas le cas de la cité voisine de Samosate, ancienne capitale de Commagène, qui, ne bénéficiant pas de la même mobilisation internationale, disparut corps et biens sous les eaux du barrage en 1989…

 DSC04057

 DSC04058.JPG

Achille et son bouclier...DSC04071.JPG

Eros et Psyché

 

GDA-615.jpg

La fameuse bohémienne, devenue aujourd'hui l'emblème de Zeugma

 

DSC04080.JPG

  

Enlèvement d'Europe

 

DSC04091.JPG

 

 

DSC04065.JPG

Le dieu Mars

 

Une promenade dans Gaziantep au sortir du musée ne saurait se concevoir sans une étape dans un restaurant de la ville, une des plus célèbres de Turquie  pour sa gastronomie...(suite demain pour la cuisine du sud-est...)

 

Lisez La Sultane Mahpéri, roman historique sur les sultans et sultanes de Turquie

Lien vers Amazon.fr link

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans Lieux aimés

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları