Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 20:06
Le yali du pacha Muchir Fuat, à Istinye, en proie aux flammes
Le yali, photo de sondakika.com

Le yali, photo de sondakika.com

Une fois de plus, un yali du Bosphore est parti en fumée. Le célèbre Müşir Fuat Paşa Yalısı ou Yali du pacha Müşir Fuat, estimé à cent millions de dollars, a été en partie détruit. Si l’intervention rapide des pompiers a permis d’éviter que tout l’ensemble ne soit réduit en cendres, ce tragique incendie pose une fois de plus la question de la préservation des bâtiments historiques à Istanbul.

Regardez bien cette image car vous risquez de ne plus la voir : 
Stand du Marché aux épices

Stand du Marché aux épices

Pourquoi ? Une nouvelle loi sur l’hygiène.

Les commerçants du Marché Egyptien s’insurgent en effet contre l’interdiction qui leur est désormais faite de vendre les épices en vrac. La nouvelle loi sur l’hygiène interdit de les laisser à l’air libre et oblige à les vendre empaquetés. Les commerçants ont engagé le bras de fer, arguant que la beauté de leurs étals est le premier argument de vente aux touristes avides de pittoresque. Affaire à suivre donc. Cette loi s'assortit d'une interdiction d'utiliser des colorants et de mélanger les épices avec d'autres substances...

Le Festival des Tulipes bat son plein
Istanbul : brèves aigres-douces d’avril 2013
Une figure humaine vieille de 12000 ans avec des yeux d'obsidienne 
Les archéologues et la statue, photo Internet

Les archéologues et la statue, photo Internet

C’est en effet la découverte faite par les archéologues dans l’incroyable site de Gobeklitepe, qui remet en question toutes nos connaissances sur la préhistoire.

Le projet « Canal Istanbul » se précise
Photo copiée sur Internet. On y voit, sur la gauche, le canal projeté, sur la droite, le Bosphore

Photo copiée sur Internet. On y voit, sur la gauche, le canal projeté, sur la droite, le Bosphore

Il s’agit de fabriquer un canal artificiel permettant de relier la Mer de Marmara à la Mer Noire sans passer par le Bosphore. Un ministre a annoncé aujourd’hui que ce projet titanesque, considéré par beaucoup comme une utopie, allait être réalisé.

Voilà le sigle des produits biologiques en Turquie.
Istanbul : brèves aigres-douces d’avril 2013

En turc, « biologique » se dit « organik ». Ce sigle signifie que le produit est issu de l’agriculture biologique. Difficile à obtenir et à conserver par les agriculteurs, apiculteurs et fabriquants de cosmétiques, car les contrôles sont fréquents, ce label vous indiquera si le produit que vous achetez est vraiment "hors de tout soupçon".

Un projet qui fait frémir d'horreur les amoureux d'Istanbul
Photo copiée sur Internet

Photo copiée sur Internet

On parle de relier le quartier de Bostancı à la plus grande des Iles des Princes, Büyükada, par un pont de fer de 3.5 kms et d’ouvrir à de nouvelles constructions une partie de ce légendaire paradis. Souhaitons de tout cœur que ce projet, qui introduirait des voitures sur les îles- elles y sont interdites- et précipiterait ce havre de paix dans le gouffre d’effroyables spéculations immobilières, ne se réalise jamais !

Et pour finir, une ancienne carte postale...
Istanbul : brèves aigres-douces d’avril 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans L'Istanbul de Gisèle

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları