Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 00:26

Un Salon du Livre, c’est toujours un événement crucial, celui de la rencontre avec les lecteurs. septembre-2011 0002

 Le Salon vient d’ouvrir, nous discutons avec la poétesse Ebru Yavuzkal, qui est aussi mon ancienne élève, du temps du lycée Saint-Michel…

3 

 Là, je ne sais plus où donner de la tête, une fois de plus,  je cherche mon stylo, où l’ai-je donc égaré ?

Ma plus extraordinaire anecdote de la journée :

Un petit garçon de 11 ans regarde mes livres et semble s’intéresser à Mes Istamboulines en turc. Comme la plupart des enfants souhaitent obtenir des marque-pages, je lui en tends un machinalement. Mais, oh, surprise, il me dit qu’il est un “dévoreur de livres” et souhaite connaître le contenu de Mes Istamboulines . Sur ces entrefaites, il prend un livre, me le tend et me demande une dédicace en disant : “ J’ai beaucoup aimé La Sultane Mahpéri (en turc), je crois que celui-là aussi va me plaire !” Je suis restée sous le choc ! J’ai donc eu la chance de faire connaissance avec le plus jeune de mes lecteurs ! (Pour des raisons éthiques, je ne mets pas sa photo sur Internet...)

2

     Le soir, pour que nous nous remettions des émotions de la foire, un ami nous invite à dîner. Surprise ! Un plat extraordinaire : des pâtes au jambon cru  italien, servies dans une roue de parmesan évidée ! Du grand art ! Voilà bien de quoi réaliser un heureux mariage entre nourriture de l'âme et nourritures terrestres !

5.JPG

Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 22:43

gısele carte visite

Dédicaces à partir de 14 h30, Salon du livre, Tuyap, Beylikduzu

Samedi 12 novembre

Mercredi 16 novembre

Samedi 19 novembre

 

593 001

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 22:27

Mon dernier livre, Mes Istamboulines, paru en avril 2010, est épuisé.

La seconde édition est prête. La couverture  reste la même.

Par contre, le montage des photographies de cartes postales a été refait pour améliorer la qualité des images.

 

Mes Istamboulines petite résolution-copie-1

  Mes Istamboulines, couverture réalisée par Cem Akkartal

Repost 0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 20:31

Parution en mars 2012

Bon, dans l’Antiquité, quand on représentait une pièce de théâtre, on n’oubliait pas d’honorer Dionysos !

janus 11 09 16 01[1]

Janus Istanbul, couverture réalisée par Cem Akkartal

Alors, aujourd’hui, avant de faire paraître une pièce de théâtre, pourquoi ne pas aller solliciter la protection des divinités ?

Mais comment les atteindre ? C’est haut, le ciel…

En montant haut, très haut…

Et où ? Sur la montagne des dieux, Nemrut Dağ ! 

GDA 217

 C’est là que la pièce de théâtre musical Janus Istanbul est allée en pèlerinage, pour préparer sa parution, histoire de demander la protection d’Antiochus, ce spécialiste des relations entre les mortels et les dieux…

GDA-235.jpg

GDA-301.jpg GDA-328.jpg

Le soleil couchant se reflète sur Janus Istanbul

Il faisait beau et froid au soleil couchant sur la montagne déserte !

GDA-344.jpg

 Sortie de Janus Istanbul dans… ? Quelques semaines... Bientôt… mars 2012 (parution un peu plus tardive que prévue initialement, les fabricants de CD sont débordés et il y a le "Bayram"...)

Au bon vouloir des divinités....

Erol Köseoglu  GDA-302.jpgGDA 371

La nuit tombe sur les colosses de Nemrut Dag... 

GDA-444.jpg  Il faut redescendre dans le noir presque absolu... et sans lampe... Ah ! Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour Janus Istanbul ?

DSC03982.JPG

♥♥♥♥

La section "familiale" des Editions franco-turques GiTa Yayinlari d'Istanbul, la maison d'édition qui monte... sur Nemrut Dag...  http://www.gitakitap.com :

Taceddin Köseoglu, fondateur de GiTa en 2004 et directeur...  GDA 336

Gisèle Köseoglu, auteure de la pièce de théâtre musical Janus Istanbul... GDA 233

Aksel Köseoglu, jeune éditeur de Tango Galata, Le Jardin fermé, La Sultane Mahpéri deuxième édition et Janus Istanbul... GDA 324

Erol Köseoglu, compositeur de la musique de Janus Istanbul et interprète des chansons...

GDA 319

 

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 22:00

          Mon roman historique sur les Seldjoukides, La Sultane Mahpéri, édité en 2004, était épuisé (à l'exception de quelques exemplaires encore en vente sur des sites de librairies Internet) depuis le printemps.

         Le voilà qui revient en scène avec une réédition d'octobre 2011, texte relu et révisé et une nouvelle couverture réalisée par le jeune graphiste Cem Akkartal.

       Histoire de patienter jusqu'en octobre 2012, pour la parution du second tome...

Edition Aksel Koseoglu

  Nouveau look 2011 avec la couverture réalisée par Cem Akkartal

 

mh-11-07-25-01-copie-1.jpg 

 

Lien vers Amazon.fr : link

 

 

Ancien look du roman en 2004

 

La Sultane Mahpéri

 

 

GiTa Yayınları, Istanbul

Editions franco-turques GiTa, İstanbul

http://www.gitayayinlari.com

https://gitakitap.com

Réédition  en turc : Mahperi Hatun, Gisèle Durero Köseoğlu

Réédition en turc : Mahperi Hatun, Gisèle Durero Köseoğlu

La couverture change selon les rééditions

Autre réédition en turc

Autre réédition en turc

Repost 0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 22:00

BİENTÔT !!!

Parution

de 

 JANUS ISTANBUL

Editions GiTa, Istanbul

Théâtre musical

Livre avec CD des musiques et chansons 

Texte : Gisèle Durero-Köseoglu

Musique  : Erol Köseoglu

Interprétation des chansons : Erol Köseoglu

 

janus_11_09_16_01-1-.jpg

    Janus Istanbul, couverture réalisée par Cem Akkartal

« Qu’est-ce que t’es finalement

Un métèque, un émigrant

Un banni, un exilé

Un métis, un étranger ?

T’es un drôle de mélange,

T’es différent, t’es étrange !

T’es de l’or ou de la fange ?

Un démon ou un ange ? »

 

Voila la question que l’on pose souvent à Petit Janus, enfant d’une double culture.

Mais heureusement, un autre Janus veille et l’aidera à conserver son double visage : le dieu Janus en personne ! 

      Mêlant satire et poésie, tragédie et burlesque, la pièce de théâtre musical Janus Istanbul, soutenue par les compositions d’Erol Köseoglu, pose le problème de la double culture, de  l’identité et de l’acceptation des différences. Mais en musique !

 

PS :  PARUTİON PREVUE mars 2012 : Oui, on a pris DU RETARD par rapport aux dates initialement annoncées... C'est que cette entreprise conjuguant un livre et un CD n'est pas  facile...  

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 22:00

Marc Hélys

 

Le Jardin fermé

Préface de Gisèle Durero-Köseoglu 

   

 

Ecrivaine, journaliste, voyageuse intrépide, Marie Léra publie en 1908 sous le pseudonyme de Marc Hélys, Le Jardin fermé, recueil de nouvelles sur les harems d’Istanbul. Un livre passionnant, fourmillant d’anecdotes drôles ou poignantes, qui remet en question, avec humour ou compassion, nombre de préjugés sur le harem et la condition des femmes turques dans les dernières années de l’Empire ottoman.  

  Marc-Helys-copie-1.jpg

 

  En effet, contrairement à beaucoup de voyageurs qui parlent des harems sans jamais y avoir pénétré, Marc Hélys, lors de ses trois séjours à Istanbul en 1901, 1904 et 1905, partage le quotidien de deux jeunes femmes, Nouryé et Zennour et s’introduit par leur entremise dans toutes les demeures de leur entourage. Elle observe, s’extasie ou s’indigne selon les jours, converse avec les femmes ottomanes et met sa plume au service des débats idéologiques qui les animent.

 

Marc-Helys--Nourye-et-Zennour--1904-jpg

 Marc Kélys en 1904 (à gauche) avec ses deux amies Nouriyé et Zennour

 

Marc Hélys, qui s’était déjà fait l’écho des revendications féminines en fournissant à Pierre Loti le matériau de son roman Les Désenchantées (1906) nous livre, avec Le Jardin fermé,  un témoignage exceptionnel sur les “Scènes de la vie féminine en Turquie”.

 

En rééditant dans notre collection "Istanbul de Jadis" ce livre injustement tombé dans l’oubli et en le publiant aussi en turc, nous sommes fiers d’apporter notre contribution non seulement à l’histoire des femmes turques mais aussi à la littérature française…

  Aksel Köseoglu, Responsable de la Collection « Istanbul de Jadis » des Editions GiTa. 

 

           Précisons que la toute nouvelle collection "Istanbul de Jadis" des Edtions GiTa a pour vocation de rééditer des chefs-d'œuvre du passé ayant pris pour sujet la ville d'Istanbul et ses habitants...

 

Où se procurer le livre ?

En Turquie, dans les librairies d'Istiklal, en particulier Efy ou Istanbul Belediye kıtapcısı et sur tous les sites de librairie Internet, en particulier gitakitap.com link

En France, sur Amazon.fr et Ataturquie link  

 

 

 

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 20:03

          Un ami parisien vient de m′envoyer la photo réalisée avec son téléphone portable dans une rue de Paris, de la vitrine d’une agence de voyages faisant la publicité des voyages en Turquie.

          Et qu’y voit-on ? Au milieu d’un décor constitué d’objets turcs comme un narguilé ou une petite casserole à café turc, le magazine TurquieVisions ouvert à la page de l’article que j’avais écrit sur Istanbul avec la photo de Mes Istamboulines.

Nokia400[2]

Merci à cet agent de voyages qui met à l’honneur mes écrits dans les rues de Paris…

 

Repost 0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 21:00
Istanbul : Le Tambour du Ramadan

 

Une nuit de 1983, à Fatih, me voilà réveillée en sursaut par  un inhabituel vacarme.

Je cours vers la fenêtre du salon et écoute. Je crois identifier un roulement de tambour. Non, ce n’est pas possible ? En pleine nuit ? Y a-t-il vraiment quelqu’un qui ose jouer du tambour à cette heure ? Alors, le tintamarre se rapproche, plus près, encore plus près. Je n’en crois pas mes oreilles, il s’agit bien d’un tambour ! Au même instant, le bruit est devenu si sonore que je devine qu’on frappe juste devant notre immeuble. J’entrouvre mon rideau et stupéfaction ! Un homme est en train de frapper en cadence sur son tambour et juste  sous ma fenêtre, on pourrait croire que c’est pour moi qu’il joue ! Je tire un peu plus le voilage, il frappe de plus en plus fort, on se regarde tous deux, on est presque les yeux dans les yeux. Finalement, je referme mon rideau et allume la lumière. L’homme s’en va tout en continuant à frapper, le son s’éloigne doucement.

Ce n’est que le lendemain que j’apprends qui était cet insolite personnage : le Tambour du Ramadan. Et la raison pour laquelle il attendait devant ma fenêtre : ma lumière allumée l’avait convaincu de sa mission accomplie, m’avoir réveillée pour que je puisse prendre le sahur, repas situé avant l’aube et permettant aux croyants de supporter le jeûne du Ramadan.

 Ankara Makarnası Etiketi.Etiquette de réclame des pâtes Ankara datant des années 1970


Tambour du Ramadan, si étonnant, si poétique, si surréaliste même, que j’en ferais plus tard le personnage principal de mon livre, Fenêtres d’Istanbul.

Plusieurs années après la sortie de mon roman, à Teşvikiye, un jour, j’entends des bruits sur mon palier, je regarde par le judas et ne distingue rien dans le noir, par contre, j’entends distinctement le frottement de deux mains sur le mur, je suppose que quelqu’un est en train de chercher l’interrupteur. Peu rassurée, je demande :

— Qui est là ?

Une voix d’homme me répond :

— Ne t’inquiète pas, ma sœur, c’est moi...

— Qui est-ce ?

— C’est moi, ma sœur, le Tambour du Ramadan !

Il ignorait pourtant que j’avais fait de lui un héros de roman !

 

 

 Ce texte est extrait de Mes Istamboulines, Editions GiTa, 2010.

 

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 22:32

Journal Cumhuriyet Kitap du 28 juillet 2011

Article de Meliha Akay sur La Trilogie d'Istanbul, La Sultane Mahpéri et Mes Istamboulines

clip image002clip_image004.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları