Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 15:47

Une première en Turquie : pour la commémoration du 24 avril 1915, une cérémonie du souvenir a été organisée dans l'Eglise Meryem Ana du Patriarcat arménien de Kumkapi ; le ministre Volkan Bozkir représentait le gouvernement et un message du président Erdogan, envoyé en arménien, y a  été lu, dont voici un petit extrait :  " Je veux redire encore une fois que nous connaissons les tragédies vécues dans le passé par le peuple arménien et que nous en partageons la douleur avec sincérité. Et je veux que vous sachiez que les portes de notre coeur seront ouvertes à jamais aux descendants, venus de tous les pays, des Arméniens de l'Empire ottoman".

 

Photo Hurriyet

Photo Hurriyet

Photo radikal
Photo radikal

Le soir du 22 avril a eu lieu, au Palais des Congrès d'Istanbul, un grand concert intitulé "In memoriam 24 avril", en souvenir des intellectuels arméniens morts en 1915.

Le célèbre chanteur Livaneli au concert "In memoriam" (photo Radikal)

Le célèbre chanteur Livaneli au concert "In memoriam" (photo Radikal)

A Taksim, comme dans de nombreuses autres villes de Turquie, ont eu lieu des rassemblements de commémoration.

Istanbul le 24 avril 2015
Istanbul le 24 avril 2015

Le journal arménien Agos a consacré tout son numéro d'aujourd'hui à la mémoire des Arméniens de Turquie.

Je terminerai pas ces deux photos d'Arméniens d'Istanbul fin XIXe ou début XXe :

Un couple de mariés...

Un couple de mariés...

Ma photo préférée, celle de Nazareth...

Ma photo préférée, celle de Nazareth...

Istanbul le 24 avril 2015
Istanbul le 24 avril 2015
Repost 0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 16:52

Il y a des dates que l’on n’oublie jamais.

Des dates neutres qui se chargent soudain d’un sens tragique et qui ne seront plus jamais neutres, plus jamais comme avant…

Pour de nombreux Stambouliotes, le 19 janvier « saute aux yeux » sur les pages du calendrier ; car ce fut le jour funeste de l’assassinat de Hrant Dink.

 

Aujourd’hui, 19 janvier 2014, comme chaque année depuis le 19 janvier 2007, des milliers de personnes ont marché pacifiquement, de Taksim jusqu’aux bureaux du journal, Agos pour honorer la mémoire de Hrant Dink, brandissant des pancartes marquées «  Pour Hrant Dink, pour la justice » et scandant le désormais célèbre slogan, « Nous sommes tous Hrant Dink, nous sommes tous Arméniens ». 

Istanbul, 19 janvier 2014 : Commémoration de la mort de Hrant Dink

Des manifestants ont officieusement débaptisé une rue de Pangalti, pour l’appeler « Rue Hrant Dink ». 

La plaque de rue déposée aujourd’hui.

La plaque de rue déposée aujourd’hui.

Recueillement et bougies rouges devant les bureaux du journal Agos

Istanbul, 19 janvier 2014 : Commémoration de la mort de Hrant Dink
Istanbul, 19 janvier 2014 : Commémoration de la mort de Hrant Dink

Paix à l'âme de Hrant Dink…

Une inscription sur le sol...

Une inscription sur le sol...

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans Hrant Dink L'Istanbul de Gisèle Arméniens
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 22:24

Aujourd’hui, 19 janvier, comme chaque année depuis cinq ans, a eu lieu à Istanbul une immense manifestation pacifique pour commémorer l’anniversaire de la mort de Hrant Dink.  Dink 1

Photo Internet

Des milliers de personnes de toutes origines ont défilé à partir de la place de Taksim, jusqu'aux bureaux du journal Agos, en signe de protestation contre la violence, le fanatisme ; pour honorer le souvenir de celui qui œuvra pour la fraternité et dont on a noyé la plume dans le sang. 

hiver-2011-2012-0093.JPGPhoto Taceddin Köseoglu 19.01.2012

En janvier 2007, plus de 150000 personnes avaient accompagné son convoi funéraire.

Image (5)

Photo du quotidien Hürriyet en janvier 2007

Sauvagement assassiné, le 19 janvier 2007,  devant les bureaux du journal Agos, qu’il avait fondé en 1996 et qui publiait en arménien et en turc,  Hrant Dink était considéré comme le représentant des Arméniens de Turquie.

hiver-2011-2012 0104 Photo Taceddin Köseoglu 19.01.2012

Hrant Dink était un symbole de paix et de conciliation, connu pour son franc-parler et son courage, pour ses prises de position humanistes et sa volonté de réconcilier les Arméniens et les Turcs par l’intermédiaire du dialogue. Il est devenu un symbole de la liberté d’expression.

hiver-2011-2012 0101

Photos de Taceddin Köseoglu 19.01.2012   

hiver-2011-2012 0098 

Paix à l’âme de celui dont la voix ne se taira jamais tout à fait...

 Tombe de Hrant Dink photographiée par Nathalie Ritzmann, lors d’une visite que nous avons faite ensemble,  en août 2011, au cimetière arménien de Balikli.

tombe dink

  Poème pour Hrant Dink

Tu étais un pacifiste, humaniste

Un chantre de la paix, de la fraternité.

Ceux qui t’ont fait taire aiment la guerre

Le fanatisme

Et les mots en « isme »

Ton courage a pourfendu le silence

Les tabous et la violence

Rien ne sera plus jamais comme avant

Ta parole est gravée sur le roc du temps

Et continue de vibrer

Au nom de la liberté de penser

D’écrire et d'exister…

 

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans Articles Essais Commémorations Arméniens Hrant Dink

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları