Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 19:37

Forum Arcadius chez les Byzantins, le Marché des femmes, situé au pied de l’Aqueduc de Valens, tire son nom du premier hôpital pour femmes, Le complexe religieux de Haseki, construit au XVI e siècle par Sinan pour la sultane Hürrem.

Il s’y tenait alors un marché où les femmes venaient vendre des articles artisanaux ou les légumes de leur jardin.

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…

Surmonté, en haut de la colline, par le magnifique édifice byzantin de la mosquée de Zeyrek (Pantokrator chez les Byzantins), l’endroit, surnommé aujourd’hui « la petite Siirt » car il est occupé par des commerçants de l’Est, venus de Siirt, Ağrı, Diyarbakır, Van et Bitlis, est un des plus typiques d’Istanbul.

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…

Et l'on peut y trouver des produits que l’on ne voit nulle part ailleurs, en particulier du miel en rayon, toutes sortes de fromages (trop salés cependant à mon goût, y compris le fromage séché, dur comme un caillou,  que les anciens Turcs emportaient dans leur expéditions à cheval pour le faire ensuite fondre dans l’eau), des épices de toutes sortes, des confiseries traditionnelles à faire craquer les plus raisonnables…

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…
Des confiseries traditionnelles faites avec du jus de raisin ou de grenade cuit longuement, et fourrées de noix, noisettes, pistaches...

Des confiseries traditionnelles faites avec du jus de raisin ou de grenade cuit longuement, et fourrées de noix, noisettes, pistaches...

Qu’ai-je acheté ? Au fond, du savon artisanal de pistachier térébinthe ; deux énormes grenades ; du thym des montagnes ; du piment rouge en paillettes, broyé à la main ;  des "cénelles" d'aubépine (les fruits jaunes) pour faire de la gelée ; des noix, des pistaches délicieuses; de succulentes figues sèches ; des confiseries…

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…

 En traversant le boulevard, on accède au quartier de Vefa, qui porte le nom d’un saint musulman nommé Abul Vefa, célèbre pour avoir refusé de recevoir Mehmet le Conquérant, car il pensait que s’il l’acceptait dans ses discussions, il risquait de le détourner de sa fonction de sultan. C’est non loin de là que se trouve la fameuse buvette à Boza, Vefa Bozacisi, connue depuis le XIX e siècle pour son délicieux « Boza », une boisson légèrement sucrée, très nourrissante, confectionnée à base de blé fermenté. 

 

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…

Quelle que soit l’heure du jour et jusqu’à une heure avancée de la nuit, des gens effectuent le détour en voiture pour venir savourer cette boisson unique… Et en emporter dans de grandes bouteilles de verre...

 

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…

Non loin de là, des vestiges du passé ottoman...

Istanbul : emplettes dans la vieille ville pittoresque…

Le charme d’une promenade dans l’Istanbul d’autrefois…

J'avais déjà consacré un article à ces quartiers : "Descente dans le temps à Zeyrek"

http://my.over-blog.com/write/43300959​)

Repost 0
Published by Gisèle, écrivaine d’Istanbul - dans L'Istanbul de Gisèle Lieux aimés Zeyrek Kadinlar Pazari Istanbul
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 17:59

Le quartier de Zeyrek, à Fatih, fait partie des zones historiques et aussi, traditionnelles,  d’Istanbul. Une promenade de deux ou trois heures dans ses ruelles vous donnera l’impression d’être parti voyager dans le temps.

La statue de Mehmet le Conquérant sous le quartier de Zeyrek

La statue de Mehmet le Conquérant sous le quartier de Zeyrek

La mosquée de Zeyrek, ancienne église du Christ Pantokrator

La mosquée de Zeyrek

La mosquée de Zeyrek

L’église du Christ Pantokrator fut édifiée au XIIe siècle par Jean Comnènes et son épouse Irène. Le quartier dut ensuite son  nom de « zeyrek » au fait qu’après la conquête de Constantinople, l’église ayant été transformée en mosquée, elle comporta une medersa où enseignaient des savants ( « zeyrek » signifiant « intelligent).

Cet édifice magnifique, témoignage de l’architecture byzantine, est en restauration.

Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek

Juste en face se trouve un sympathique café-restaurant, le Zeyrekhane, dont la terrasse offre une vue imprenable sur la Corne d’Or et la mosquée de Soliman.

Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek
Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek
Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek

Le quartier, classé sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, comporte encore des maisons anciennes répertoriées parmi les plus anciennes d’Istanbul mais malheureusement, victimes de l’incurie, certaines ne sont plus que des ruines.

Un manoir restauré

Un manoir restauré

La place de l’ancien marché des femmes ( Kadin Pazari)

Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek

Ce marché des femmes fut édifié au XVIe siècle par l’architecte Sinan pour la sultane Hurrem, non loin de son complexe religieux Haseki Kulliyesi, à l’emplacement de ce qui était, chez les Byzantins, le forum Arkadius et chez les Ottomans, le marché aux esclaves.

Il tire son nom du fait que tous les vendredis, des femmes venaient y vendre leurs productions. Aujourd’hui, il s’agit d’une place très vivante, bordée de magasins de nourriture, de cafés et restaurants où vous pourrez déguster les spécialités des villes de Van et de Siirt, la plupart des boutiques étant tenues par des gens originaires de ces villes.

Des fromages de l'Est de la Turquie

Des fromages de l'Est de la Turquie

Bon, si vous voulez savoir ce qu’on peut acheter dans le quartier de Zeyrek : du miel « Pervari » de Siirt ( est-ce du vrai j’espère, vu son prix…), divers fromages savoureux bien qu’un peu trop salés pour moi, du concentré de poivron, doux ou pimenté, un savon « bittim » biologique 100 % à l’huile de pistachier térébinthe ( une merveille…) et des herbes à cuisiner comme des épinards, que je regrette d’avoir achetées car si leur saveur est délicieuse (aussitôt acheté aussitôt cuisiné…) j’ai appris que ce sont des feuilles d’asphodèles ramifiés des montagnes et que c’est sans doute un crime écologique de les ramasser pour les consommer…

Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek

La place de l’ancien marché aux chevaux (At Pazari)

 

 

Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek

Marché aux chevaux chez les Ottomans, cette place, récemment restaurée, comporte une multitude de jolis cafés et de petits restaurants dont la particularité est de constituer un lieu de promenade pour la jeunesse de Fatih. Les jeunes filles à foulard viennent y fumer le narguilé avec leurs copines. 

Une maison à chats sous la statue du cheval vestige de l’ancien marché…

Istanbul : descente dans le temps  à Zeyrek

Bref, une promenade de choix pour les amateurs de lieux imprégnés dl’Histoire….

Repost 0
Published by Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul - dans L'Istanbul de Gisèle Histoire de la Turquie Lieux aimés Zeyrek Kadinlar Pazari Istanbul

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları