Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 14:28

Sultane Gurdju Soleil du Lion, de Gisèle Durero-Koseoglu

 

 

A la mort de son époux, la sultane Mahpéri engage une lutte sans merci contre le redoutable vizir Köpek, pour fortifier le pouvoir de son fils, Giyaseddin. Lorsque le jeune sultan épouse la princesse géorgienne Tamara, désormais appelée Sultane Gurdju, un calme précaire s’installe. Mais d’effroyables dangers surgissent et vont précipiter l’Empire de Roum dans  le chaos : la rébellion du derviche Baba Resul, les complots, l’attaque des Mongols…

Roman historique : Sultane Gurdju Soleil du Lion

Après La Sultane Mahpéri (2004), ce deuxième tome des « Dynasties de Turquie médiévale » présente une autre héroïne inoubliable du XIIIe siècle turc, Sultane Gurdju, disciple du grand mystique Mevlânâ…

 

Un roman historique palpitant sur les Seldjoukides d’Anatolie…

Editions GiTa pour la Turquie

Roman historique : Sultane Gurdju Soleil du Lion

Vous pouvez suivre aussi mon blog Littérature-Edebiyat : Gisèle Durero-Koseoglu

http://giselelitterature.blogspot.com.tr/

 

Repost 0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 17:45

Mahperi Hatun romanım ilgi cektmeye devam ediyor:

6/ BASKISI YOLDA

Mahperi Hatun romanım Kitap Fuarında (Kasım 2014)

SFuarda imza günüm vardı: Sansıma Ilber Ortaylı GiTa Yayınları standını ziyaret etti: Kitaplarım hakkında konuştuk ve Mahperi Hatun romanımı onun adına imzaladım.

Mahperi Hatun romanım Kitap Fuarında (Kasım 2014)

eMahperi Hatun romanıma ve diğer kitaplarıma göstermiş olduğu ilgiden dolayı Ilber Ortaylı' ya teşekkür ederim.

 

Mahperi Hatun romanım Kitap Fuarında (Kasım 2014)
Mahperi Hatun romanım Kitap Fuarında (Kasım 2014)

Facebook’ta Mahperi Hatun romanının sayfasını beğenin lütfen…

https://www.facebook.com/pages/Mahperi-Hatun-Roman/661267170630827?fref=ts

Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 19:59

La-Trilogie-d-Istanbul-copie-1.jpg

La Trilogie d’Istanbul (Editions GiTa Yayinlari, Istanbul), est une somme romanesque se déroulant à Istanbul entre 1985 et 2009. Elle est composée de : Fenêtres d’Istanbul (2003, réédition 2006), Grimoire d’Istanbul (2006) et Secrets d’Istanbul (2009).

 

Une épopée sur la cité millénaire, avec  sa mosaïque de cultures, son étonnante diversité religieuse, sa diversité des classes sociales, ses paradoxes dans la condition des femmes et ses énigmes ensevelies.

Un univers réaliste et épique à la fois, dans l’envoûtante mégapole turque. 

 

Le fil conducteur des trois tomes de la Trilogie d’Istanbul est le personnage nocturne du Tambour du Ramadan ; dans Fenêtres d’Istanbul, il marche seul dans la nuit au fil des rues et tombe amoureux d’une fille à sa fenêtre, Lune-de-Tulle ; il devient chauffeur d’un antiquaire dans Grimoire d’Istanbul et brocanteur dans Secrets d’Istanbul

 

La Trilogie d’Istanbul I : Fenêtres  d'Istanbul, 2003 

 

 

 Fenetres-d-Istanbul.jpg

 

Le premier tome de « La Trilogie d’Istanbul » Fenêtres d’Istanbul (2003) est un roman sur la cité millénaire, déchirée entre modernisme et traditions, avec ses inégalités sociales, ses paradoxes dans la condition des femmes, son foisonnement baroque, son incroyable diversité, sa mosaïque de croyances...

Le héros, le Tambour du Ramadan, est un personnage du petit peuple.

Il s’agit d’un personnage hors du commun car il passe ses nuits à marcher seul au fil des rues.

La construction du roman fait alterner les chapitres où le héros avance seul dans la nuit et ceux consacrés aux autres personnages.

De jour, il chante des romances sous les fenêtres ; la nuit, il marche dans les rues seul et réveille le quartier, rappelant aux personnes qui jeûnent qu´il est l´heure de prendre la dernière collation avant le lever du soleil.

Quand le destin du Tambour croise celui des habitants de l’immeuble s’élabore une fiction sur l’Istanbul du XXe siècle, un univers à la fois réaliste et poétique, loin des stéréotypes sur la Turquie.

 

Dans une rue enneigée d’Istanbul, Brave, l’épicier observe les fenêtres de l’immeuble d’en face dont il connaît tous les occupants : Perle, héritière d’un manoir sur les rives du Bosphore et dévorée par la passion de l’or ; Avédis, le vieil arménien et sa soi-disant gouvernante, la fille-mère Séraphina ; Précieuse, la femme seule, qu’on surnomme “la féministe” ; Tante Hannah et Oncle Moshé, deux vieillards juifs prisonniers de leurs souvenirs ; l’étrangère, inépuisable sujet de commérages des voisins ; On-S’est-Arrêté-Là, paysanne qui vit dans la cave... Et enfin, Lune-de-Tulle, la fille du concierge, que son père  a promise à Brave mais qui refuse désormais d’entrouvrir son rideau. Car celui qu’elle regarde en secret, c’est le Tambour du Ramadan, un va-nu-pieds aux allures de Pacha… Abandonné par sa mère,  mendiant,  enfant des rues, travailleur des collines d’ordures, le Tambour n’a connu que la détresse. Jusqu’à ce que soudain...

 

 

Un extrait :

 

Je m’enfuis à toutes jambes. La rue est encore déserte. Ni matinaux, ni noctambules attardés, seulement la neige qui se répand en eau dès qu’elle touche  l’asphalte.

Et soudain, un chien surgit d’une ruelle obscure, il s’approche en grognant, je tape du pied sans parvenir à l’intimider, il me montre les dents avec hargne, je frappe dans mes mains mais à l’instant, il bondit et me saisit au poignet, une douleur fulgurante me déchire le bras, je hurle,  je ne vois que ses yeux  verdâtres! Alors apparaît un fou en train de pousser des cris de coq, le chien me lâche la main, je lui décoche un coup de pied et il décampe la queue entre les pattes. Le fou s’approche de moi, regarde effarouché ma main couverte de sang et prend aussi la poudre d’escampette en  coqueriquant.

Je reste seul  dans Istiklâl Caddesi, il me faudra marcher vers le lycée de Galatasaray  et descendre vers la fontaine pour y laver mon bras, en attendant, je contemple mon sang  qui coule en gouttes larges sur la neige et je me sens désespéré. Je ne suis qu’un des déchets de cette ville immense, un  pauvre hère de Tambour de Ramadan sans nom et sans foyer, je n’aurais qu’à partir aux collines d’ordures, à me lover dans un des monticules et attendre, personne d’autre qu’Azraël  ne viendrait me chercher...

 

Ce personnage nocturne du Tambour du Ramadan, fut pour moi si poétique, si surréaliste même, que j’en ai fait le personnage principal de mon roman Fenêtres d’Istanbul et que je lui ai encore consacré un texte dans Mes Istamboulines (2011).

 

La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul, 2006

 

 Grimoire-d-Istanbul.jpg

 

Le second tome, Grimoire d’Istanbul, (2006), est un roman psychologique sur la complexité des sentiments et du désir, sur les fantômes du passé ; une réflexion éthique sur la tentation ; un roman d’aventures entraînant le lecteur sur les sites de Turquie témoins des débuts du christianisme...

Tout en reprenant certains héros du premier volume, il présente un nouveau personnage,  Alice, franco-turque de 35 ans, qui, hantée par son passé, regagne Istanbul, sa ville natale, après de longues années à Paris. Sa mission: remplacer un archéologue assassiné dans d’étranges circonstances. Dès lors, s’élabore une intrigue dont les fils se dénoueront de façon inattendue. Car la route d’Alice va croiser celle de plusieurs personnages, tous en quête, pour des mobiles différents, d’un manuscrit ancien : Antonio, bouquiniste solitaire et passionné redécouvrant l’amour à la maturité ; sa fille Eda, adolescente romanesque et suicidaire ; Yahya, antiquaire peu scrupuleux, trafiquant d’objets d’art ; Violeta, son épouse trahie, animée par la soif de vengeance ; Dauphin, le chauffeur, ancien Tambour du Ramadan...

 

 

La Trilogie d’Istanbul III, Grimoire d’Istanbul, 2009

 

 

Secrets-d-Istanbul.jpg

 

 

Le troisième tome,  Secrets d’Istanbul, (2009), met en scène des héros explorant les labyrinthes du passé pour débusquer les mensonges liés à leur identité.

Alice trouve un jour dans un sac de voyage un mystérieux carnet qui va bouleverser son existence. Cette découverte marque le début d’une enquête où secrets de famille et tabous voleront en éclats… Quatre chapitres se déroulant exactement en parallèle entre l’automne 2007 et le printemps 2008 conduisent les personnages de l’époque actuelle à une remontée dans le temps.

 La quête de leurs origines va les conduire à des trouvailles stupéfiantes sur les traces de personnages historiques célèbres pour avoir échafaudé des « châteaux en Turquie » : le soi-disant messie Sabattaï Tsevi, l’illustre poète français Lamartine, le bâtisseur de phares Michel Pacha et le peintre de la cour ottomane Pierre Désiré Guillemet.

Repost 0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 21:51

La collection Istanbul de Jadis des Editions GiTa d’Istanbul  a pour vocation de rééditer en français et de traduire en turc des œuvres de la littérature francophone portant sur la ville d’Istanbul.

Après  Le Jardin fermé, de Marc Hélys, et L’Homme qui assassina, de Claude Farrère,  voilà le troisième volume de la série, Un drame à Constantinople, de Leïla-Hanoum, écrit en 1879.

Editions GiTa d'Istanbul : Un Drame à Constantinople, de Leïla-Hanoum

Collection « Istanbul de Jadis » des Editions GiTa, Edition Aksel Koseoglu
Préface de Gisèle Durero-Koseoglu


 

Lorsque la sultane Alié apprend que son époux l’a trahie avec une belle esclave, Ikbal, sa jalousie se déchaîne. Quant à la pauvre laveuse de hammam, Fatma, elle reçoit une mystérieuse corbeille dissimulant  un nouveau-né. Désormais, la haine d’Alié va la poursuivre sans relâche. Complots machiavéliques et péripéties spectaculaires se succèdent alors, entraînant de nouveaux personnages dans les intrigues manigancées par la sultane. Sa soif de vengeance demeurera-t-elle inextinguible ?

La fin du règne d’Abdülmecit, les relations franco-ottomanes, l’avènement du sultan Abdülaziz, ses réformes, son voyage en France, sa rencontre avec l’Impératrice Eugénie, sa mort suspecte…

 Ce roman, écrit en 1879, par une Française ayant vécu à Istanbul dans les proches du palais, offre un récit palpitant mais aussi une vision orientaliste de la femme ottomane, à travers l’imagination débridée de la romancière.

Un chef-d’œuvre de la littérature de harem…

En vente :

En Turquie à la librairie Efy, Consulat de France à Taksim, chez DNR, sur les sites Internet de librairie, en particulier gitakitap.com

En France sur Amazon en juin.

Version en turc, traduction de Aysen Altinel

Version en turc, traduction de Aysen Altinel

Repost 0
Published by Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul - dans Mes livres Histoire de la Turquie GiTa Yayınları Leïla-Hanoum Un Drame à Constantinople
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 19:39

Le trente-deuxième Salon du livre d’Istanbul ouvre ses portes demain à Beylikdüzü.

Gisèle Durero-Koseoglu au Salon du livre d'Istanbul : 2-10 novembre 2013

J’y dédicacerai mes livres samedi 2 et dimanche 3 novembre, samedi 9 et dimanche 10 novembre, de 13h à 17h.

Gisèle Durero-Koseoglu au Salon du livre d'Istanbul : 2-10 novembre 2013

En espérant de tout cœur rencontrer beaucoup de mes lecteurs et lectrices…

Gisèle Durero-Koseoglu au Salon du livre d'Istanbul : 2-10 novembre 2013
L'écrivain Mustafa Samsumlu, La directrice littéraire Mine Sarikaya et moi...

L'écrivain Mustafa Samsumlu, La directrice littéraire Mine Sarikaya et moi...

Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 14:41

Her yıl, Tüyap Kitap Fuarı daha fazla ziyaretçi çekiyor: Bu yıl 452000 ziyaretçisi oldu.

 

resimfuar.png

 

Genellikle, genç insanların artık okumadığı söyleniyor. Ancak genç erkek ve kız gruplarını saatler boyu kitap seçerken görmek rahatlatıcı değil mi? Hatta bilgisayar çağında kitap, cehalete karşı en etkili, aynı zamanda hem heyecan verici hem de en ucuz oyalanma yolu değil mi?

Octobre-2012 0074

 

Ben kitap fuarını neden seviyorum?

Fuar büyülü ve neredeyse gerçeküstü bir yer çünkü bir hafta boyunca, tüketim toplumundan, çevremizdeki sorunlardan kaçıyoruz, sanki herkes edebiyat için yaşıyor…

Octobre-2012-0066.JPG

 

Gita ve Vtt Yayınları standında, bir yazar olarak,  birkaç gün boyunca her zaman olduğu gibi bir kez daha, Kitap Fuarı'nın olağanüstü atmosferinden etkilendim.

SAM 2649

Çünkü Fuarda yayıncılar tarafından üretilen kitapların çoğunu bulabilirsiniz ve yeni ürünler hakkında bilgi edinebilirsiniz. Ben farklı salonlarda gezindim, birçok yenilikle karşılaştım ve bir sürü kitap almadan tek bir gün geçirmedim.

 Buna ek olarak Gita ve VTT Yayınları standında geçirdiğim uzun saatler, bana okuyucuların hangi kriterlere göre kitap seçtiklerini saptama ve birçok kişi ile sohbet etme fırsatı verdi.

SAM_2639-copie-1.JPG

Nitekim bir yazar olarak, Kitap Fuarı'na katılmak benim için her zaman paha biçilmez bir deneyim oldu.

Bir yazar için standda beklemek, okuyucuları ile tanışmak için eşsiz bir fırsat oluşturuyor.

SAM_2611-copie-1.JPG

Erol Köseoglu, "Janus İstanbul'da " muziğinin bestecisi

SAM 2620

Aksel Köseoglu, "Janus İstanbul'da" editörü

Octobre-2012-0069.JPG

Volkan Karsan “Sen, ben, o”, Meliha Akay, “Yağmura tutulanlar”,  Mustafa Samsunlu, “Kötülük zamanı” kitaplarını imzaladılar… Genç yazar Murat Kefeli, engellere rağmen, çok zor şartlarda yazdığı müthiş “Veda balesi” romanını, bir parmak iziyle imzaladı. Herkes için özel anlar oldu. Hepimiz unutulmaz deneyimler yaşadık.

SAM 2673

Murat Kefeli

Benim de çok güzel anılarım oldu. Özellikle, bir günün sonunda, kocam beni çok yorgun görünce, fuarı terk etmemi önerdi ama ben, nedenini bilmeden, bir süre daha kalmak istedim. Birkaç dakika sonra, bir kadın koşarak standımızın önünden geçti, gitti, geri döndü. Bir şey arıyor gibiydi. Eşim ona ne aradığı sordu. “Gita Yayınları standını, Gisèle’in kitaplarını arıyorum”, dedi kadın. Ne büyük sürpriz! Belki de sezgilerim beni biraz daha orada kalmaya itmişti. Bu hanım “Mahperi Hatun”’u çok sevmiş, birçok arkadaşına hediye etmiş, beni merak ediyormuş ve diğer kitaplarımı da bulmak istiyormuş...

Octobre-2012 0072

 

Gene bir gün “İstanbulin” kitabımı okuyup beğenmiş emekli bir çift benim diğer kitaplarımı alıp imzalatmak için uzun süre beklemişti. İmzadan sonra beni çay içmek ve edebiyattan söz etmek için evlerine davet ettiler.

SAM 2674

 

İşte bu nedenle tüm yazarlar için tanımadığımız ama kitaplarımızı okuyarak bizi tanıyan ve kimi zaman kaleminin altında saklı olan kişiye rastlamak için gelenlerle karşılaşmak çok güçlü duygularla dolu anlardır.  

SAM 2679

 

Okuyucular, dostça ve güç veren sözleriyle, yazarken harcadığımız uzun saatlerin ödülü gibidirler.

SAM 2640

Mine Sayıkaya'yla

Kitap fuarından söz edince bir çocukluk anısı belirdi belleğimde: Ben küçükken, her Cuma, büyükannem okul karneme bakar ve ödül olarak, bir kitap satın almam için, bana beş Fransız frangı verirdi. Sevinçle koşa koşa giderdim, kitapçıya, her Cuma… Yazarlar benim dostlarımdı ve şimdi de onlar hayatımda her zaman var olan dostlarımdır.

Size ne diliyorum?

Sizi büyüleyecek kitaplar okuyun!

 

 

Mahperi Hatun, Gisèle Durero Köseoğlu, son baski

Mahperi Hatun, Gisèle Durero Köseoğlu, son baski

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:56

Pour écouter des chansons de Janus Istanbul en français :Janus Istanbul

 

Musique, instuments et interprétation de Erol Koseoglu

 

 

janus on2[1]

 

La Ballade de la différence link

 

C'est si simple l'amour link

 

 

La Valse des Amoureux  link

 

Carpe Diem link

 

Version en turc :

 

janus 03 (2)

 

cd on kapak retouch

 

Traduction en turc par Nil Çayan

 

Une chanson en turc : link 

 

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 16:57
Ma pièce de théâtre musical,  Janus Istanbul, parue en français au printemps 2012,  est sortie aujourd’hui en turc dans les librairies de Turquie sous le titre Janus İstanbul’da, avec une traduction de Nil Çayan.
Janus Istanbul
 
janus on2[1]
Pour écouter une chanson de Janus Istanbul en français : link
Comme la version française, la version turque comporte, avec le livre, un CD des musiques et chansons composées et interprétées par Erol Köseoglu… mais cette fois, en turc !
janus 03 (2)
Satirique lorsqu’elle aborde le problème du déracinement, des préjugés culturels et de l’intolérance, pathétique lorsque les personnages, confrontés à des difficultés qu’ils croient insolubles, sombrent dans le désespoir, la pièce est conçue pour être un spectacle musical.  

cd on kapak retouch

 
La réalisation de la version turque est le fruit de longues heures de travail.
La traductrice, Nil Çayan, a dû, en plus du texte de la pièce, traduire toutes les chansons et Erol Köseoglu a ensuite refait tout le travail d’enregistrement en studio.
J’espère que ce travail  illustrant le problème de l’identité dans le mélange des cultures et de l’acceptation des différences de l’autre, montera vite sur les planches, françaises ou turques !
Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 13:35

On üçüncü yüzyılda Anadolu’dayız...

Sekiz yıl süren uzun mahkûmiyet yıllarının ardından ağabeyi İzzeddin Keykavus’un ölümüyle Alaeddin Keykûbad tahta çıkmıştır. Anadolu Selçuklu Devleti'nin Sultanı olan Alaeddin bir süre sonra Prenses Destina’yla evlenmiş ve Destina, Mahperi Hatun adını almıştır.

İkinci ve üçüncü başkişi (2011.2012) GiTa Yayınları, Istanbul

İkinci ve üçüncü başkişi (2011.2012) GiTa Yayınları, Istanbul

Komşu ülkelerin ve Moğolların bitmek bilmeyen saldırılarına karşı topraklarını korumak zorunda kalan Alaeddin Keykubâd hükümranlık yılları boyunca sürekli mücadele vermiştir. Bu arada bilmediği bir dünyada yapayalnız kalan Mahperi Hatun, var oluş mücadelesine girmiş ve eşinin aşkı ve tek oğlunun geleceği için savaşmıştır.

Mahperi Hatuna için en büyük sorun, ikinci eş Eyyübi Melikesi Gaziye Hatun ve oğulları olmuştur... 

Bu buhran döneminde Mahperi Hatunun hayatına Sultanın Baş mimarı girmiştir. Bu gizemli ve tutkulu adam gizliden gizliye Hanım Sultanın kalbini fethedeceği günü beklemektedir...

Gisèle’in uzun yıllar süren araştırmaların ve incelemelerin meyvesidir olan “Mahperi Hatun” romanı, Anadolu Ortaçağ tarihinin önemli şahsiyetlerini gün ışığına çıkarmaktadır. Herkesin takdirini ve sevgisini kazanan, Anadolu’yu Selçuklu mimarisinin kıymetli eserleriyle donatan, sanata ve edebiyata düşkün değerli hükümdar Alaeddin Keykubâd, Mahperi Hatun adıyla tanınan Kalonoros Prensesi Destina, Kubad Abad sarayının mimarı Saadeddin Köpek, Mevlânâ Hazretleri ve babası Sultan-ul-Ulemâ.... 

Dördüncü baskısı, (2012) GiTa Yayınları, Istanbul

Dördüncü baskısı, (2012) GiTa Yayınları, Istanbul

Bu romanın hiçbir zaman aklınızdan çıkaramayacağınız kahramanlarıdır..Ama belki de bu romanın başkahramanları aşk, nefret, kıskançlık, azim, entrika, iktidar hırsı kısacası insanlığı yıkıma ve şiddete götüren tüm o ölümcül tutkulardır...

Birinci baskı, (2004), GiTa Yayınları, Istanbul

Birinci baskı, (2004), GiTa Yayınları, Istanbul

GiTa Yayınları, Istanbul

Editions franco-turques GiTa, istanbul

http://www.gitayayinlari.com

https://gitakitap.com

Repost 0
Published by Gisèle, écrivaine d’Istanbul - dans Mahperi Hatun Mahperi Sultan Mes livres Selçuklu Sultan Mahperi Gisèle
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 10:00

cGDA-219.jpgL'équipe familiale de Janus Istanbul : Erol Köseoglu, compositeur et interprète, Gisèle Durero-Köseoglu, auteure, Taceddin Köseoglu, directeur de GiTa, Aksel Köseoglu, éditeur.

Janus Istanbul : La scène se passe à Istanbul, dans une maison ancienne construite sur les ruines de ce qui fut jadis le temple de Janus, le dieu au double visage. Oublié par les humains, celui qui fut le dieu des portes, du changement, des passages mais aussi le symbole de l’ambivalence, s’ennuie et se chamaille avec Janus Bis, son autre soi-même.

Janus Istanbul

Lien vers Amazon. fr : link

Mais l’arrivée dans la maison d’un jeune couple mixte, va lui redonner de l’énergie. Comment aider Chloé et Hakan à fusionner harmonieusement cette nouvelle part d’eux-mêmes avec l’ancienne ? Sa mission ne s’arrêtera pas là. A la naissance de Petit Janus, l’enfant du couple, Janus ne sait plus où donner de la tête. Car si le mélange des cultures est facile à résoudre entre gens qui s’aiment, il n’en est pas de même lorsque ces derniers sortent de leur bulle protectrice et affrontent le regard de la société.

Janus Istanbul illustre donc pose donc le problème de l’identité dans le mélange des cultures et de l’acceptation des différences de l’autre.

Satirique lorsqu’elle aborde le problème du déracinement, des préjugés culturels et de l’intolérance, pathétique lorsque les personnages, confrontés à des difficultés qu’ils croient insolubles, sombrent dans le désespoir, la pièce est aussi un spectacle musical.

Le CD :   Le CD, enregistré et réalisé au Studio We Play d’Istanbul, est la création d’Erol Köseoglu, qui a joué tous les instruments et interprété les chansons de la pièce.

janus CD

Les dix morceaux de musique et les huit chansons composés par Erol Köseoglu, épousent le dilemme des personnages, en mélangeant la plainte de l’accordéon aux accords de la guitare électrique, la guitare classique à la batterie. La Chanson de Janus, la Valse des amoureux,  la chanson C’est si simple l’amour, la chanson Bonnes pour l’Orient, la chanson Carpe Diem,  l’Accordéon Ghetto, pour ne citer que quelques exemples, font partie intégrante de l’intrigue, qu’ils approfondissent et soutiennent de façon essentielle.

IMGP0591.JPG

Erol Köseoglu pendant les enregistrements de Janus Istanbul au Studio We PLay, Istanbul, automne 2011 

IMGP0594

 

La pièce et son CD sortiront aussi en turc en septembre 2012 , dans la traduction de Nil Çayan, sous le titre : Janus Istanbul’da

 

Repost 0

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları