Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 20:10

Salon 2/2602, Foire du livre d'Istanbul, Kitap Fuarı, 13-18.

Dédicace Gisèle Durero-Koseoglu, Imza günü, samedi cumartesi  12/11
Dédicace Gisèle Durero-Koseoglu, Imza günü, samedi cumartesi  12/11
Dédicace Gisèle Durero-Koseoglu, Imza günü, samedi cumartesi  12/11
Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 10:00

Salon 2

602 B

GiTa Yayınları

Editions GiTa

Gisèle Durero-Köseoğlu:Tüyap Kitap Fuarı 2015, Imza  Günleri

Cumartesi 7 Kasım

Pazar 15 Kasım

saat 13-18

Gisèle Durero-Köseoğlu:Tüyap Kitap Fuarı 2015, Imza  Günleri
Repost 0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 08:30

Dédicace de Gisèle Durero-Koseoglu le 8 novembre à partir de 11H30

Stand des Editions GiTa

 

Salon II 602 B

 

Livres en français

Livres en français

Sevcan Kaplan, moi et Mine Sarikaya

Sevcan Kaplan, moi et Mine Sarikaya

Les Editions GiTa au Salon du Livre d'Istanbul 2014
Taceddin Koseoglu, mon époux, et moi en train de dédicacer un livre....

Taceddin Koseoglu, mon époux, et moi en train de dédicacer un livre....

Aksel Koseoglu avec la version en turc du livre Le Visage de Dieu, des Frères Bogdanov, dont il a réalisé la traduction avec Taceddin Koseoglu

Aksel Koseoglu avec la version en turc du livre Le Visage de Dieu, des Frères Bogdanov, dont il a réalisé la traduction avec Taceddin Koseoglu

Les Editions GiTa au Salon du Livre d'Istanbul 2014
Aksel Koseoglu

Aksel Koseoglu

Aksel Koseoglu, Taceddin Koseoglu, moi....

Aksel Koseoglu, Taceddin Koseoglu, moi....

L'écrivain Avédis Aktenoglu...

L'écrivain Avédis Aktenoglu...

Les Editions GiTa au Salon du Livre d'Istanbul 2014
Le célèbre historien turc Ilber Oltayli avec mon roman, La Sultane Mahpéri...

Le célèbre historien turc Ilber Oltayli avec mon roman, La Sultane Mahpéri...

Repost 0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 23:00
resimfuar
  
Il y avait foule au Salon du Livre d'Istanbul, tellement de monde que c'était une épopée de se déplacer dans les allées entre les stands.

D’année en année, il attire de plus en plus de visiteurs : 452000 visiteurs en 2012 !

On dit toujours que les jeunes ne lisent plus. Pourtant, quoi de plus réconfortant que de voir des groupes de jeunes gens et jeunes filles passer des heures à choisir des livres ? Car même à l’époque de l’ordinateur, le livre reste le moyen le plus efficace non seulement de se garantir contre l’obscurantisme mais aussi de trouver une distraction passionante à bon marché.

Pourquoi est-ce que j’aime le salon du livre ?

C’est un endroit magique et presque surréaliste où durant une semaine, on échappe à la société de consommation, où les problèmes du dehors n’existent plus et où tout le monde semble vivre d’un coup dans la littérature.

Et une fois de plus, mes journées dans le stand des Editions Gita en tant qu’écrivain, m'ont permis de profiter de  l’atmosphère particulière de la foire du livre.

 

SAM_2602.JPG
Merci  à tous mes lecteurs et lectrices,  ce furent des journées épuisantes mais magnifiques de rencontre avec vous.
SAM_2612.JPG
 
Vous, ceux et celles pour qui j’écris et qui avez, par vos paroles  amicales et réconfortantes, apporté une justification à toutes les heures que je passe à écrire.  
Octobre-2012-0072.JPG
SAM_2611.JPG
Octobre-2012-0074.JPG
La pièce de théâtre musical JANUS ISTANBUL, Livre+CD des musiques et chansons de Erol Köseoglu 
Pour écouter La Chanson de la Vérité : link  
SAM 2649
·         Le stand des Editions GiTa
SAM_2620.JPG 
Avec Aksel Köseoglu, éditeur du Jardin fermé, de Marc Hélys et de Janus Istanbul
Les moments les plus forts :
Une professeure d'université à la retraite, venue d’une ville de province,  qui visite le Salon avec un sac à roulettes (de ceux qu’on utilise pour faire le marché) rempli des livres qu’elle vient d’acheter et veut se procurer les miens car elle avait assisté à une conférence que j’avais donné sur les écrivains voyageurs en Orient ; elle souhaitait faire ma connaissance  depuis longtemps et a acheté tous mes livres.
Un couple de retraités qui avait aimé Mes Istamboulines et a attendu longtemps mon arrivée pour pouvoir faire dédicacer mes autres livres. Ils m’ont invité  à boire le thé chez eux un jour pour « parler de littérature » !
A la fin de la journée,  mon époux m’a proposé de partir car j’étais très fatiguée par ma journée de dédicace mais sans trop savoir pourquoi, je lui ai dit que je souhaitais rester encore un moment. Quelques minutes plus tard, une dame passe devant le stand des Editions GiTa presque en courant puis repasse encore, semblant chercher quelque chose.  La directrice littéraire lui demande alors ce qu’elle est en train de chercher. « Le stand des Editions GiTa, je cherche les  livres de Gisèle », répond-elle. Quelle surprise ! Voilà sans aucun doute la raison pour laquelle mon intuition m’avait poussée à rester  encore un peu. Cette dame a adoré La Sultane Mahpéri, l’a offert à un grand nombre de personnes et voulait découvrir mes autres livres.
J’ai donc eu l’extrême joie de faire connaissance avec des lecteurs venus spécialement pour me rencontrer.  Que demander de plus quand on est écrivain ? La quatrième édition de La Sultane Mahpéri en turc ( Mahperi Hatun ) est presque finie.
SAM_2640.JPG
 Avec Mine Sarıkaya, Directrice littéraire des Editions GiTa      
SAM_2639.JPG
 
           

      Ici, avec Murat Kefeli, l'écrivain de "Veda Balesi", qui parvient à écrire malgré son handicap (surdité et cécité presque complète ; il a écrit  tout son roman lettre par lettre en utilisant des signes de 200 puntos...). Un magnifique exemple de persévérance et de courage littéraire…

  SAM_2673.JPG

SAM_2679.JPG
 
 SAM_2674.JPG
 
 Lecteurs, lectrices, je vous exprime à tous et toutes ma gratitude.

      Si vous voulez écouter une chanson de la pièce de Théâtre musical, Janus Istanbul, c'est sur youtube :Exemple, la Chanson de la vérité link ou la Ballade de la différence link
 
Janus Istanbul       

janus on2[1]

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 08:43

Dédicace Gisèle Durero-Köseoglu samedi 17 et mercredi 21 novembre
Tüyap Kitap Fuarı, 13h-17h, Salon 2, 602C
 

Foire 2012 2

 

fOİRE 2012 

 

Mes Istamboulines petite résolution 

Janus Istanbul

 

janus on2[1]

Pour écouter une chanson de Janus Istanbul en français :

La Ballade de la différence link 

La Trilogie d'Istanbul 

fenetres d'İstanbulGrimoire d'IstanbulCouverture Secrets d'Istanbul 

Maphperi-mai-2012-FR.jpg 

Janus-turc.jpg 

cd on kapak retouch 

Article du Petit Journal d'Istanbul sur le Salon du livre (jeudi 15 novembre) : link

 

 

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 20:39

Ce fut une journée épuisante mais heureuse, une fois de plus, la rencontre avec les lecteurs et lectrices. Des anecdotes à foison.

DSC04230.JPG

Mes statistiques personnelles, non scientifiques ; parmi les lecteurs qui ne me connaissaient pas et achètent un livre sur un coup de cœur, j’ai pu remarquer les tendances suivantes : 

 Les lecteurs ayant fait dédicacer le coffret de La Trilogie d’Istanbul ont été majoritairement des dames et demoiselles...

 Les messieurs s’intéressent davantage à  La Sultane Mahpéri...

Mes Istamboulines plaît surtout aux jeunes…

DSC04242

Quant aux grands plaisirs du jour, ce sont les lecteurs et lectrices qui ont déjà lu un de mes livres et reviennent  s’en procurer un autre…

DSC04233.JPG

Scoop de l’après-midi : une astrologue dédicacant son livre dans notre stand dresse ma carte du ciel à l’ordinateur et l’ausculte. La dame est catégorique : vu que je suis un “Verseau ayant le maximum de traits du Verseau” dans mon ciel de naissance, en 2012, sous l’action fulgurante d’Uranus, non seulement, je donne à mon activité d’écrivain une nouvelle vitesse de croisière mais de plus, j’abandonne  brutalement mon travail actuel pour me lancer dans une nouvelle carrière qui me passionne… Pas très réaliste et bien difficile à croire… Vais-je travailler avec un metteur en scène pour monter ma pièce de théâtre musical Janus Istanbul ???... Ou devenir accordéoniste dans un groupe de musique ???...

DSC04236.JPG

Avec Sedef, une de mes anciennes élèves du Lycée Saint-Michel...

 

DSC04243.JPG

Mine Sarıkaya, Seçmen Topuzoğlu (Tango Galata yazarı), Aşkın Topuzoğlu ve ben

Repost 0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 23:10

2011 novembre et foire du livre 061

 

2011 novembre et foire du livre 068

Repost 0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 21:53

Affluence de visiteurs en ce glacial dimanche de novembre. Il fait si froid à Beylikdüzü que la pluie s’est changée en fine neige fondue.

J’ai eu le privilège de rencontrer :

- des lecteurs et lectrices qui avaient acheté un de mes livres l’an dernier et reviennent… Du baume au cœur…

-des écrivains turcs  que je ne connaissais que de nom…

DSC04196-copie-1

   L’anecdote la plus triste puis la plus comique du jour :
              Dans un stand proche du n
ôtre se trouve une écrivaine turque d’un âge avancé. Elle a été très connue dans les années 1970-80 et demeure un auteur de qualité. Seulement, voilà, la mode a changé et triste sort, ses livres ne se vendent plus. Son dernier ouvrage, publié il y a cinq ans, fut un échec.
           Elle s’installe à la table de sa dédicace puis au bout d’un quart d’heure, vient me voir et me demande d’un air étonné :
        « Vous croyez que je peux savoir si ma dédicace a été annoncée ? Je suis étonnée, il n’y a personne. »
          Comme elle a du mal à se déplacer, nous lui proposons d’aller vérifier à l’entrée la liste d’annonce des dédicaces. Effectivement, son nom figure bien sur l’écran.
          Comment le lui dire ? Je me décide à cette phrase passe-partout qui d’ailleurs est en partie une vérité : “Ah, vous savez, désormais, il n’y a que les auteurs appartenant aux grosses maisons d’édition qui ont des files de lecteurs lors des dédicaces !…”
         « Ce n’était pas comme ça dans ma jeunesse, me répond-elle. Il y avait plein de gens qui attendaient que je signe leur livre. Je ne comprends pas, non, je ne comprends pas ! »
         Ah, ce terrible aveuglement des auteurs que nous sommes, avec leurs illusions ! Et la roue tourne si vite !
         Je la regarde de temps en temps, elle s’est tassée sur sa chaise et attend avec une moue si triste sur le visage que cela m’a fendu le cœur. Au bout d’une heure et demie, elle s’en va, dépitée.
        A cet instant, je dis aux personnes de mon stand : « Cette dame me présente à l’avance la caricature de ce que je risque de devenir dans vingt-cinq ans”. Et tout le  monde de s’esclaffer avec tellement de rires que les passants nous regardent médusés. C’est ça aussi, le Salon du Livre, on y rit beaucoup et souvent en se moquant de nous-mêmes...

DSC04191.JPG

 De gauche à droite, dans le stand des Editions GiTa, Seçmen Topuzoğlu, auteur de Tango Galata, Mine Sarıkaya, Directrice littéraire de GiTa et moi.

Repost 0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 00:26

Un Salon du Livre, c’est toujours un événement crucial, celui de la rencontre avec les lecteurs. septembre-2011 0002

 Le Salon vient d’ouvrir, nous discutons avec la poétesse Ebru Yavuzkal, qui est aussi mon ancienne élève, du temps du lycée Saint-Michel…

3 

 Là, je ne sais plus où donner de la tête, une fois de plus,  je cherche mon stylo, où l’ai-je donc égaré ?

Ma plus extraordinaire anecdote de la journée :

Un petit garçon de 11 ans regarde mes livres et semble s’intéresser à Mes Istamboulines en turc. Comme la plupart des enfants souhaitent obtenir des marque-pages, je lui en tends un machinalement. Mais, oh, surprise, il me dit qu’il est un “dévoreur de livres” et souhaite connaître le contenu de Mes Istamboulines . Sur ces entrefaites, il prend un livre, me le tend et me demande une dédicace en disant : “ J’ai beaucoup aimé La Sultane Mahpéri (en turc), je crois que celui-là aussi va me plaire !” Je suis restée sous le choc ! J’ai donc eu la chance de faire connaissance avec le plus jeune de mes lecteurs ! (Pour des raisons éthiques, je ne mets pas sa photo sur Internet...)

2

     Le soir, pour que nous nous remettions des émotions de la foire, un ami nous invite à dîner. Surprise ! Un plat extraordinaire : des pâtes au jambon cru  italien, servies dans une roue de parmesan évidée ! Du grand art ! Voilà bien de quoi réaliser un heureux mariage entre nourriture de l'âme et nourritures terrestres !

5.JPG

Repost 0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 10:53

STP64470.JPG

 

 

La plus belle anecdote du jour :

Dès mon arrivée ce matin, un amateur de livres, portant déjà à la main un paquet contenant plusieurs ouvrages, se présente au stand des Editions Gita, achète mes livres et me les fait dédicacer. En partant, il demande à la vendeuse si elle peut garder ses paquets car il veut se promener dans la foire.

Nous nous attendions à le voir revenir une ou deux heures plus tard. Eh bien non ! Ce n’est que vers la fin de la journée qu’il revient, chargé d’une multitude de sacs en plastique remplis de livres.

En lui rendant ses paquets, la vendeuse lui dit en plaisantant : « Vous avez fait beaucoup d’achats, ça va être difficile de marcher avec tous ces livres »

Sa réponse : «  C’est une belle torture que de porter des livres…. »

 

 

Ma nouvelle carte de visite offerte par les Editions GiTa :

 

g-sele-carte-visite.jpg

 

L'écrivain voyageur Bülent Demirdurak dédicaçant ses livres au stand des Edtions GiTa

 

STP64474.JPG

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları