Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 14:04
Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

     D’après la mythologie, alors que Zeus était tombé amoureux la fille du dieu du fleuve Asopos, la nymphe Sinope, il  demanda à cette dernière  de formuler un vœu en lui promettant de l’exaucer : Sinope lui demanda alors de préserver sa virginité ; et Zeus, pris à son propre piège, fut obligé de respecter sa promesse…

   Il semblerait toutefois qu’ensuite, Sinope ne put résister aux avances d’Apollon, qui  la transporta dans un des plus jolies contrées de la Mer Noire, la ville qui porte aujourd’hui son nom, Sinop.

La ville est située au centre d’une longue presqu’île ; c’est cette position géographique longtemps peu facile d’accès qui en a sans doute protégé les beautés. 

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

D’autres légendes disent que le nom de Sinop vient de celui de Sinova, une des reines des Amazones qui habitaient cette région. Quoi qu’il en soit, selon moi, Sinop est une des plus charmantes  cités des rives de la Mer Noire.

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Les flots tumultueux de la Mer Noire non loin de Sinop... Le phare qui s'y dresse correspond au point le plus au Nord de toute la Turquie...

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…
La mer devant le phare de Inceburun, aux confins de la presqu’île de Sinop...

La mer devant le phare de Inceburun, aux confins de la presqu’île de Sinop...

Sinop, dont le peuplement remonte à l’Age de bronze, faisait partie dans l’Antiquité de la Paphlagonie ; au cours des siècles, elle a donc connu les périodes hellénistique, romaine, byzantine, seldjoukide, ottomane, ce qui explique la richesse du site.

Diogène, représentant de la philosophie cynique, était natif de Sinop ; une statue lui rend hommage au centre de la ville.

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Selon moi, la magie de Sinop réside dans le mélange des paysages marin et montagnard : en effet, si la ville est au bord de l’eau, il suffit de quinze minutes de voitures pour se retrouver à la campagne et d’une trentaine pour gagner la montagne, avec lacs, épicéas et cascades. 

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…
Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Vivante et moderne, peuplée d’habitants chaleureux et sympathiques, la cité est un lieu idéal de villégiature.

Le port de Sinop, bordé de petits cafés sympathiques et très animés...

Le port de Sinop, bordé de petits cafés sympathiques et très animés...

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Pour les gourmets, la spécialité de Sinop, les "mantis", sorte de raviolis, ici déclinés en deux versions dans une assiette : au yoghourt ou parsemés de noix...

La merveilleuse plage de Sarikum... Les vagues y sont parfois si violentes que le sable est jonché de débris de bois flotté.

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…
Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Le "fjord" d'Hamsilos...

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Le champêtre petit port d’Akliman...

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Un phare romantique…

La nature préservée, autour de Sinop...

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

L’extraordinaire grotte d’Inalti, qui servit d’église aux premiers chrétiens, lors des persécutions exercées par les Romains…                i

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…
Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Fleurs sauvages des montagnes de Sinop...

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Un café turc dans l'ancienne medersa de la mosquée d'Alaattin Keykubad, transformée en centre d'artisanat...

On comprend mieux pourquoi Atatürk aimait tellement Sinop, qu’il aurait dit avec regret : « Si Ankara pouvait posséder au moins la moitié de la beauté de Sinop ! »

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Une réserve naturelle, dans laquelle on se rend pour observer à loisir les oiseaux aquatiques....

Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…
Turquie de la Mer Noire : merveilles de Sinop, ville natale de Diogène…

Lorsque la saison du poisson est finie, les pêcheurs fabriquent d’extraordinaires maquettes de bateaux en bois, réalisées à la main…

Photo sur le site du magasin Ülgen

Sinop, une ville à ne pas manquer...

Sinop, si belle...

Repost 0
Published by Gisèle, écrivaine d’Istanbul - dans Turquie Lieux aimés Sinop Mer Noire Diogène

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları