Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 22:00

Octobre stambouliote se décline aigre-doux… Doux de la douceur de l’été indien, qui se traine et s’étire, pour notre plus grand bonheur ; aigre de la douleur des nouvelles, certains jours…

 

Des œuvres volées à Istanbul exposées au Louvre ?

 

L’indignation monte chez les amateurs d’art en Turquie : la nouvelle collection d’Art islamique inaugurée au Musée du Louvre le 22 septembre 2012, comporterait de nombreuses œuvres volées en Turquie, en particulier des panneaux de faiences arrachés par des trafiquants d’art dans les mosquées d’Istanbul...

 

sans-titre.png Photo Internet 

 

... par exemple, le panneau de faiences d’Iznik du tombeau du sultan Selim, qui se trouvait dans la cour de Sainte-Sophie et qui aurait été volé en 1897 par Albert Sorlin-Dorigny, dentiste français du sultan, Abdulhamid II, et remplacé par un faux, se trouverait aujourd’hui au Louvre. Régulièrement, la Turquie demande aux pays étrangers, souvent avec succès, la restitution des œuvres volées. Affaire à suivre donc…

 

Image--51--copie-2.jpg

Article et photo du journal Habertürk de dimanche 14 octobre 2012

 

Le procès de Fazıl Say

 

Le procès de Fazıl Say, virtuose du piano et compositeur de renommée internationale, jugé pour insulte à la religion, s’est ouvert jeudi 18,  puis a été repoussé au 19 février 2013. Voilà la magnifique réponse du grand artiste à ses accusateurs :  “Jusqu’à aujourd’hui, , j’ai servi mon pays en représentant la Turquie dans le monde entier  de la meilleure façon possible…”  

Il y a seulement trois ans, quand j’expliquais à mes élèves certains procès du XVIIIe siècle intentés pour « blasphème », ils avaient du mal à comprendre cette notion obsolète…  pourtant, deux siècles plus tard…

   

fs.jpg

 

  Une tragédie dans le métro d’Istanbul   

Lundi dernier, alors que nous étions dans le métro, la rame s’est soudain arrêtée. “Incident technique “ nous explique la voix de femme surgissant des haut-parleurs. Mais le temps passe et la rame ne repart pas. Un centaine de personnes serrées comme des sardines dans un wagon, cela laisse le temps de réfléchir.  Et d’imaginer le pire. Dans le pire issu de mes cogitations, il y avait bien la scène finale d’Anna Karénine… Et elle s’est malheureusement, avérée. Une jeune femme, sous les yeux de tous les voyageurs en état de choc, s’est jetée sous le métro à Taksim.

 

q 

 

Des actualités sombres, il y en a beaucoup, tellement que, pour de multiples raisons, je n'ai plus envie d'en parler… Quand les nouvelles sont préoccupantes, ne vaut-il pas mieux, parfois, pour ne pas sombrer dans la morosité,  se réfugier dans les futilités, les petites choses au jour le jour ?

  

Le charme suranné des Iles des Princes

 

L’été indien se poursuit cette année à Istanbul, si bien que les sites habituellement réservés aux balades d’été ne désemplissent pas. Comme les merveilleuses Iles des Princes, où il faisait si bon musarder,  le week-end dernier...  

 

Octobre-2012-0488.JPG

 

Une rue hors du temps… 

 Octobre-2012-0564.JPG

 

Les fastes du coucher de soleil au retour…

 

Les fruits rares de l’automne

  

Rares en ce sens que ce sont des fruits que l’on ne voit presque plus sur les marchés en Europe. Parfois sauvages, difficiles à ramasser, peu résistants à la conservation, ils ont été impitoyablement éliminés de la grande distribution. Pourtant, quel délice !

 

SAM_2353.JPG

 

Au premier plan, oranges et jaunes, des pommes sauvages “malus sylvestris” ; à droite, au dessus des fraises, marron et beige, des jujubes… 

 

SAM_2354.JPG

 

Au centre, des margoses ou Momordica charantia, également appelées « pomme de merveille », « poire balsamique » ou « melon amer », de la famille des Cucurbitacées, utilisées pour leurs vertus médicinales contre le diabète mais aussi comme condiment. A droite, des nèfles...

 

Une serviette de toilette « kitsch extrême » ; objet peu utilitaire certes, mais tellement « étonnant » !

 

SAM_2352.JPG

 

Le vase Tenedos de la firme Paşabahçe

  

Il est si beau qu’il a suscité mon émerveillement. De plus, il pourrait constituer une illustration absolument fortuite de ma pièce de théâtre musical Janus Istanbul. Il est inspiré par une pièce antique retrouvée sur l’Ile de Bozcaada, nom actuel de l’ancienne Tenedos, et représentant une tête à deux visages, masculin et féminin.

 

Tenedos-vazo.png

Photo du site Paşabahçe

 

Une vue du 24ème étage

  

Je n’aime pas trop les tours. Au choix, mon goût me portera toujours vers les vieilles maisons de bois fantomatiques, typiquement stambouliotes et en rapide voie de disparition définitive…

 

Octobre-2012-0493.JPG

 

Voilà quand même une vue prise d’un appartement situé au 24ème étage d’une tour à Beşiktaş…

 

SAM_2198.JPG

 

Le duo millénaire, symbole d’Istanbul, vu de la mer

 

Ce sont les deux sœurs jumelles, la basilique byzantine Sainte-Sophie (aujourd’hui musée) et la mosquée du Sultan Ahmet.  Elles se regardent pour l’éternité et symbolisent, à leur manière, la diversité culturelle d’Istanbul…

 

Octobre-2012 0441   

Une belle dame du siècle passé, sur une carte postée jadis à Istanbul et sous-titrée « Beauté orientale », avec une belle faute d’orthographe sur « beauté » …

 

2.jpg

 

Un beau chat des rues menacé par la future loi

 

Pas bête, il a trouvé le bon endroit pour vivre : les abords de la poissonnerie. Malheureusement, il risque d’être bientôt victime de la future loi prévoyant l’interdiction des animaux de rues et leur mise en fourrière systématique.

 

Octobre-2012-0483.JPG

 

Tollé donc chez les défenseurs des animaux en Turquie : le chat des rues  y est une institution, on en trouve des milliers dans les rues d’Istanbul où tout le monde les nourrit. Istanbul sans ses chats, serait-ce encore Istanbul ? Sans parler des conditions de vie qui attendent tous nos amis à quatre pattes à la fourrière : la cage ?

 

Octobre-2012-0503.JPG

 

Les maisons pour chats des rues de mon quartier de Teşvikiye sont-elles vouées à disparaître ? C'est bien triste...

  

SAM_2447.JPG

  

  En vous souhaitant beaucoup de joies…malgré tout et... en dépit de tout...

  

 

Pour en savoir plus sur Istanbul, son histoire, les anecdotes liées à la vie des étrangers qui en sont tombés amoureux, les souvenirs d’une personne qui y vit depuis 29 ans (votre humble servante…) vous pouvez lire Mes Istamboulines : Mes Istamboulines petite résolution-copie-1

Lien en France vers amazon.fr : link

Lien en Turquie vers gitakitap : link

 

Et si vous préférez connaitre les problèmes d’identité liés à la double culture :  Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre avec un CD de musiques et chansons composées et interprétées par Erol Köseoglu :

Lien vers amazon.fr : link

Lien vers gitakitap : link

 

Pour écouter une chanson de Janus Istanbul en français , La Ballade de la différence link 

 

Janus Istanbul 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gisèle, écrivain d’Istanbul - dans L'Istanbul de Gisèle

Présentation

  • : Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • Gisèle Durero-Koseoglu, écrivaine d’Istanbul
  • : Bienvenue sur le blog de Gisèle, écrivaine vivant à Istanbul. Complément du site www.giseleistanbul.com, ce blog est destiné à faire partager, par des articles, reportages, extraits de romans ou autres types de textes, mon amour de la ville d’Istanbul, de la Turquie ou d'ailleurs...
  • Contact

Gisèle Durero-Koseoglu Blog 1

  • Gisèle Durero-Koseoglu Blog 2
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu).
Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...
  • La Trilogie d'Istanbul : Fenêtres d’Istanbul, Grimoire d’Istanbul, Secrets d’Istanbul. La Sultane Mahpéri, Mes Istamboulines, Janus Istanbul (avec Erol Köseoglu). Contributions : Un roman turc de Claude Farrère, Le Jardin fermé, Un Drame à Constantinople...

Livres de Gisèle Durero-Köseoglu

2003 : La Trilogie d’Istanbul I,  Fenêtres d’Istanbul.

2006 : La Trilogie d’Istanbul II, Grimoire d’Istanbul.

2009 : La Trilogie d’Istanbul II, Secrets d’Istanbul.

2004 : La Sultane Mahpéri, Dynasties de Turquie médiévale I.

2010 : Mes Istamboulines, Récits, essais, nouvelles.

2012 : Janus Istanbul, pièce de théâtre musical, livre et CD d’Erol Köseoglu.

2013 : Gisèle Durero-Köseoglu présente un roman turc de Claude Farrère,  L’Homme qui assassina, roman de Farrère et analyse.

2015 : Parution février: Sultane Gurdju Soleil du Lion, Dynasties de Turquie médiévale II.

 

 

 

Recherche

Pages + Türkçe Sayfaları